Un gros foie fébrile à 4 mois

D.ARMENGAUD,
CHI, Poissy/Saint-Germain-en-Laye

Histoire clinique

À la consultation, le médecin retrouve une rhinopharyngite avec une rhinite mucopurulente postérieure et des tympans qui paraissent infiltrés, dépolis sans collection purulente sous-jacente. Cela semble expliquer la fièvre et l’enfant ne présente pas de signes respiratoires préoccupants… cependant, l’examen clinique retrouve une hépatomégalie importante et un pôle de rate palpable, signes qui, d’après les parents, n’étaient pas connus jusqu’à présent.

 

  A gauche, figure 1 : ASP. Hépatomégalie et splénomégalie.
Au centre, figure 2 :Radiographie pulmonaire normale .
A droite, figure 3 : Échographie hépatique : hépatomégalie hétérogène hyperéchogène
(par rapport au rein), sans syndrome tumoral.



Examens biologiques

• NFS :

– Hb : 8,6 g/100 ml
– GR : 2 950 000/mm3 (VGM 88 µ3)  
– GB : 9 800/mm3 (dont 81 % de PNN)
– Plaquettes : 191 000/mm3

• Glycémie :  5,9 mmol/l
• Ionogramme sanguin : (mmol/l) : 

Na : 140 ; K : 5,0 ;
bicarbonates : 22 ;
Ca : 2,25 ; urée : 4,1

• Protides : 62 g/l
• Créatinine : 34 µmol/l
• Bilirubine : 4 µmol/l



L’enfant est né à terme, après une grossesse sans particularité, avec un poids de naissance de 3 100 g, pour une taille de 49,5 cm et un PC de 35 cm. Il a présenté un ictère néonatal durant quelques semaines, ce qui a semblé banal à la mère ayant eu au cours de ses deux grossesses, la précédente et celle de Bryan, un ictère gravidique avec prurit. Bryan est adressé aux urgences en raison de cette hépatomégalie inconnue et de découverte « fortuite ».

À l’examen, l’enfant paraît en bon état général, l’hémodynamique est correcte (fréquence cardiaque à 98/min, pression artérielle à 85/56 mmHg) pour une température de 37,8 °C, avec un temps de recoloration inférieur à 2 secondes. Il pèse 5 700 g (-1DS) pour une taille de 60 cm (M). L’auscultation pulmonaire est normale. La palpation de l’abdomen retrouve une hépatomégalie avec un débord de 11,5 cm atteignant l’ombilic sur la ligne mamelonnaire, de consistance dure avec un bord ferme. La splénomégalie déborde de 2-3 cm le rebord costal. Il n’y a pas d’ictère, ni d’épanchement séreux, ni prurit. L’examen ORL est normal ; il existe cependant une candidose buccale traînante.

Un bilan biologique est prélevé et une échographie abdominale demandée.

Quelle est votre démarche diagnostique et quels examens complémentaires demander pour l'étayer ?

 

 

 

 

Copyright © Len medical, Pediatrie pratique, janvier 2008

Votre diagnostic

Votre réponse


Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article