Un ictère néonatal persistant

D. ARMENGAUD,

CHI de Poissy/Saint-Germain-en-Laye

 

Noé est un nourrisson de 3 semaines adressé pour des difficultés d’alimentation et une stagnation pondérale.

Histoire clinique

Noé est un deuxième enfant, ayant une soeur aînée bien portante de 6 ans et dont la grossesse s’est déroulée sans problème particulier. Il est né à 38 SA, par voie basse après une rupture prématurée des membranes de 43 heures pour laquelle la mère a été mise sous antibiotique. Son examen à la naissance était normal avec un poids de 2 910 g pour une taille de 50 cm et un PC de 35 cm. Une antibiothérapie par voie orale par amoxicilline a été administrée pendant les 48 premières heures jusqu’aux résultats, négatifs, des prélèvements bactériologiques. Noé a présenté un ictère néonatal traité par une séance de photothérapie durant son séjour en maternité et a bénéficié d’un allaitement artificiel avec un lait 1er âge. À l’examen, l’enfant est apyrétique (36°4 C), pèse 2 890 g et présente un ictère franc. Il prend 6 biberons par jour de 90 ml, mais n’en prend le plus souvent que la moitié, avec des régurgitations fréquentes. Le transit est normal, avec des selles molles normalement colorées. L’abdomen est souple, indolore ; on perçoit à la palpation un débord du foie gauche sans splénomégalie. L’auscultation cardiaque retrouve un souffle discret (2/6) sous-claviculaire droit sans irradiation, avec une palpation facile des pouls fémoraux. La pression artérielle est à 67/45 mmHg. L’auscultation pulmonaire est normale. Le reste de l’examen est sans particularité, notamment sur le plan neurologique, avec un tonus et une réactivité normaux pour son âge. Un bilan biologique est prélevé ; une radiographie thoracique et une échographie hépatique ont été demandées (figures 1 et 2).


 Figure 1. Radiographie pulmonaire normale.

Figure 2. Échographie hépatique.
A : foie homogène, pas de dilatation des voies biliaires.
B : bifurcation portale.



Qu’en pensez-vous ?

Copyright © http://www.jim.fr

Votre diagnostic

Votre réponse


Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Réagir à cet article

Les réactions sont réservées aux professionnels de santé inscrits et identifiés sur le site.
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.


Lorsque cela est nécessaire et possible, les réactions doivent être référencées (notamment si les données ou les affirmations présentées ne proviennent pas de l’expérience de l’auteur).

JIM se réserve le droit de ne pas mettre en ligne une réaction, en particulier si il juge qu’elle présente un caractère injurieux, diffamatoire ou discriminatoire ou qu’elle peut porter atteinte à l’image du site.