Ni O, ni R, mais L

ROUBLEV A

Un homme de 47 ans est adressé au service de médecine interne de l'hôpital de Chiba au Japon pour une fièvre à 38°C accompagnée d'une toux sèche. Cette pathologie évolue depuis 3 semaines malgré un traitement antibiotique (quinolone ou céphalosporines). Il n'y a pas d'antécédents notables en dehors d'un tabagisme important à 30 paquets-année. Le patient ne se plaint d'aucun autre signe fonctionnel, en particulier ni de douleurs pharyngées, d'enrouement, de stridor, d'arthralgie ou de perte de poids.

L'examen clinique notamment ORL et respiratoire est sans particularité en dehors d'une sensibilité de la trachée en dessous du cartilage thyroïde.

Le scanner thoracique pratiqué 10 jours auparavant dans un autre hôpital ne met en évidence qu'un épaississement de la paroi trachéale (voir cliché).

A ce stade de nouveaux examens sont pratiqués qui vont permettre de parvenir à un diagnostic et de mettre en route un traitement efficace.

Copyright © http://www.jim.fr

Votre diagnostic

Votre réponse


Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article