Tumeur à Medellín

ROUBLEV A,

New-York

Nous sommes à l'hôpital Pablo Tobón Uribe de Medellín en Colombie. Un patient de 41 ans, infecté par le VIH depuis 2006, consulte pour une altération de l'état général caractérisée depuis plusieurs mois par un amaigrissement, une asthénie, une fièvre prolongée et une toux. Ce malade ne suit pas correctement son traitement antirétroviral (son dernier bilan retrouvait une charge virale à 70 000 copies par millilitre et des CD4 à 28 par mm3 ).

Un scanner abdominothoracique demandé devant ce tableau clinique non spécifique met en évidence des nodules pulmonaires, hépatiques et surrénaliens de 0,4 à 4,4 cm de diamètre et des adénopathies cervicales, médiastinales et abdominales (voir ci-dessus)

Une biopsie-excision ganglionnaire et une ponction d'un nodule pulmonaire sont réalisées pour parvenir à un diagnostic étiologique. Elles montrent un aspect cytologique et histologique très inhabituel. Les cellules sont atypiques, de petite taille (5 à 6 µm de diamètre soit moins qu'une hématie) avec un cytoplasme peu abondant et des nucléoles bien visibles. Histologiquement on observe une disparition de l'architecture tissulaire normale et des amas de cellules atypiques avec des syncytia à la périphérie, de nombreuses mitoses et un envahissement angiolymphatique (coupe histologique). En microscopie électronique, le cytoplasme de ces cellules se révèle riche en ribosomes et parsemé de mitochondries.

A ce stade les prélèvements sont adressés au CDC d'Atlanta pour avis diagnostic.

Copyright © http://www.jim.fr

Votre diagnostic

Votre réponse


Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article