Une drôle d'épaule

Un homme de 40 ans, serveur en restauration, se présente à la consultation de rhumatologie pour une douleur d’épaule gauche évoluant depuis 3 semaines. L’horaire est typiquement mécanique. Il pratique le tennis de façon régulière mais a arrêté depuis plusieurs mois.

Clinique

L’examen clinique de l’épaule gauche révèle à l’inspection une discrète amyotrophie de la fosse sus-épineuse (figure 1).

L’élévation du bras est douloureuse aux alentours de 90° mais non limitée. L’abduction est également douloureuse aux alentours de 90° mais non limitée. La rotation externe est difficile à gauche, alors qu’elle est possible et atteint 90° à droite. Les tests de conflits sont douloureux à gauche et normaux à droite. L’examen échographique est réalisé de façon bilatérale et comparative. À gauche, l’échostructure des tendons supraet infra-épineux est normale. Le tendon sub-scapulaire est également normal. Il n’y a pas de ténosynovite du long biceps. Le passage du tendon supraépineux sous le ligament acromio- coracoïdien ne soulève pas le ligament et ne réveille pas de douleur. La recherche d’épanchement intra-articulaire par voie postérieure au niveau de l’articulation gléno-humérale ne retrouve pas de liquide.

 

Figure 1. Discrète amyotrophie de la fosse supra- et infra-épineuse de l’épaule gauche. 

En revanche, en glissant la sonde au niveau de la fosse spino-glénoïdienne, on note un kyste susceptible d’expliquer la symptomatologie (figures 2 et 3).

Figure 2. Image anéchogène siégeant à la face postérieure de l’épaule gauche au niveau de la fosse spinoglénoïdienne.  Figure 3. Image anéchogène, faiblement compressible sous la sonde, mais d’allure kystique au niveau de la fosse spino-glénoïdienne.

Le traitement a consisté en une ponction évacuatrice du kyste (figures 4 et 5). Celle-ci a ramené un liquide visqueux (figure 4) et nous avons associé à ce geste, une infiltration de corticoïdes local d’Altim® (figure 6).

Figure 4. Après repérage échographique, mise en place de l’aiguille pour évacuation du kyste.  Figure 5. Soustraction d’un liquide mucoïde.  Figure 6. Le geste de ponction a été complété par une ampoule de dérivés cortisonés (Altim®). 

L’analyse du liquide a montré un tableau cytologique en faveur d’un kyste ou pseudokyste synovial sans caractère inflammatoire ni microcristaux. Le résultat bactériologique était négatif.


Quel est votre diagnostic ?

Copyright © Len medical, Rhumatologie pratique, octobre 2012

Votre diagnostic

Votre réponse


Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article