Vagabondage en Inde

N.Chabert,

Paris

Une fois n’est pas coutume la voie vers la solution de ce cas de la semaine ne repose ni sur la génétique moléculaire ni sur une nouvelle technique d’IRM, mais sur le simple examen clinique. 

La scène se passe à l’hôpital de Nagpur, dans l’état de Maharashtra au centre de l’Inde. Une femme de 32 ans est examinée dans le service de médecine interne pour des douleurs de l’hypochondre gauche apparues depuis 5 jours. Elle a été adressée à l’hôpital par deux praticiens différents. Pour le premier, il s’agit du bilan d’une  hépatomégalie, pour le second de celui d’une splénomégalie !

A l’examen clinique, Ashutosh Somalwar et coll. constatent, la présence dans la région épigastrique d’une masse d’une dizaine de centimètre, non douloureuse et non dépressible et surtout totalement mobile de droite à gauche en fonction de la position latérale du corps. A cette tumeur, au sens sémiologique du terme, s’associe une pâleur cutanéo-muqueuse. L’interrogatoire ne retrouve pas d’antécédents médicaux particuliers ou de notion de traumatisme abdominal.  Au plan obstétrical, la patiente a accouché à domicile à trois reprises.

Devant ce tableau clinique les praticiens indiens évoquent un diagnostic principal qui sera confirmé très rapidement.

 

Quel est votre diagnostic ?

Copyright © http://www.jim.fr

Votre diagnostic

Votre réponse


Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article