Exclusif : une courte majorité des pros de santé juge négatif le bilan d’Olivier Véran

Paris, le jeudi 2 juin 2022 – L’hyper-médiatique et omniprésent Olivier Véran a quitté l’avenue de Ségur (contre son gré ?) pour l’ambiance plus ouatée du ministère des relations avec le parlement.

L’occasion était trop belle pour le JIM de demander à ses lecteurs (concernés au premier chef par son action) le regard qu’ils portaient sur l’ancien ministre de la Santé.

Olivier Véran, qui s’est imposé comme un poids lourd de la macronie tout au long de la crise Covid et dont les fonctions ont été marquées par le Ségur de la santé, la PMA pour toutes et une certaine rupture avec les professionnels libéraux.

54 % d’opinions négatives

Pour les lecteurs du JIM : le bilan d’Olivier Véran est négatif. Ainsi, 54 % le jugent mauvais ou très mauvais. En ne tenant pas compte de 5 % de NSP (ne se prononce pas), c’est à dire sur les avis exprimés, près de 57 % des professionnels de santé afficionados du JIM portent un avis défavorable sur l’action du ministre.

A l’inverse 9 % estiment ce bilan très bon et 31 % bon (soit un total de 42 % en ne tenant compte des avis exprimés).

 

 

    Sondage réalisé sur JIM.fr du 16 mai au 1er juin 2022

Les infirmiers très sévères, les pharmaciens indulgents

Dans le détail de chaque profession, on notera la sévérité avec laquelle les infirmiers lecteurs du JIM évaluent les années Véran. Ils sont ainsi 57 % à considérer que sa politique a été mauvaise et 25 % très mauvaise, soit un total de 82 % !

A l’inverse, les pharmaciens, qui ont bénéficié de l’élargissement de leurs compétences ces dernières années notamment sous la mandature d’Olivier Véran estiment que ces deux années avenue de Ségur ont été bonnes (39 %) voire très bonnes (14 %).

Quant aux médecins, ils sont une très courte majorité à trouver négatif le bilan de l’ancien locataire de l’avenue de Ségur (51 %, 24 % mauvaise opinion et 27 % très mauvaise).

Finalement une belle performance !

Notons cependant que cette courte majorité d’opinion négative est plutôt une performance ! Le JIM posait ainsi la même question en 2007 sur Xavier Bertrand et en 2017 sur Marisol Touraine.

Pour Xavier Bertrand les chiffres étaient proches : 57 % jugeaient son action négative, mais seuls 3 % la jugeaient très positive,  14 % positive et 26 % ni négative, ni positive (réponse que nous ne proposions pas dans le sondage sur Olivier Véran).

En 2017, pour Marisol Touraine, c’était la douche froide : 87 % des répondeurs estimaient que sa conduite des affaires avait été mauvaise ou très mauvaise ! On comprend mieux pourquoi, contrairement à la rumeur, le Président Macron n’a pas voulu retenter l’aventure Touraine…

 

F.H.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article