HPV : la couverture vaccinale reste faible en France

Paris, le mercredi 18 septembre 2019 - En pleine campagne de l’INCA (Institut national du cancer) pour « Dire adieu » au cancer du col en combinant vaccination et dépistage régulier, le BEH (Bulletin épidémiologique hebdomadaire) consacre un numéro complet à cette pathologie.

En France, en 2018, l’incidence et la mortalité du cancer du col de l’utérus sont estimées à 2 920 cas et 1 117 décès.

Outre le dépistage, en particulier grâce au test HPV récemment introduit dans la stratégie française, la vaccination demeure la pierre angulaire de l’objectif d’élimination du cancer du col.

A peine 30 % de couverture vaccinale

Sur ce point, selon les derniers éléments du système national des données de santé (SNDS), en 2018, la couverture vaccinale pour une dose de vaccin était de 29,4 % chez les jeunes filles nées en 2003, à l’âge de 15 ans, et la couverture vaccinale complète (deux ou trois doses en fonction du vaccin utilisé) chez les jeunes filles nées en 2002 était de 23,7 %, à l’âge de 16 ans.

La comparaison des couvertures vaccinales par au moins une dose chez les jeunes filles de 15 ans entre 2017 et 2018 montre une progression de 2,9 points. De même, une hausse de 2,3 points est observée chez les jeunes filles de 16 ans.

L’évolution de la couverture vaccinale par au moins une dose n’a pas été linéaire depuis l’introduction du vaccin. Entre 2008 et 2010 elle est passée chez les jeunes filles de 15 ans de 17,8 % à 29,1 %. Mais cette belle tendance a été stoppée sous l’effet de polémiques non étayées. Ainsi, elle a chuté jusqu’à atteindre 19,4 % en 2014, pour repartir à la hausse entre 2015 et 2018 date à laquelle elle a retrouvé une valeur comparable à celle de 2010 (29,4 %). La couverture vaccinale complète a suivi une courbe similaire. Elle a varié de 18,6 % à 25,3 % entre 2009 et 2011 puis a diminué jusqu’à 13,2 % en 2015 avant de remonter et d’atteindre, en 2018, un niveau semblable (23,7 %) à celui de 2010 (23,3 %).

Parallèlement à l’augmentation globale du taux de vaccination, un autre signe positif est sa plus grande précocité : la couverture vaccinale à l’âge de 13 ans était de 14,9 % pour les jeunes filles nées en 2002, de 16,5 % pour celles nées en 2003 et de 19,2 % pour celles nées en 2004.

Mais ces améliorations ne doivent pas faire oublier que la couverture vaccinale anti-HPV en France reste très insuffisante et nettement inférieure à celle de nombreux autres pays économiquement comparables.

Bulletin épidémiologique hebdomadaire : https://www.santepubliquefrance.fr/maladies-et-traumatismes/cancers/cancer-du-col-de-l-uterus/documents/bulletin-epidemiologique-hebdomadaire-n-22-23-prevention-du-cancer-du-col-de-l-uterus

F.H.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article