Papy doc fait de la résistance !

Paris, le jeudi 19 mai 2022 – La CARMF (Caisse autonome de retraite des médecins de France) publie ses données sur les médecins cumulant emploi et retraite.

Il apparaît que le nombre de médecins cumulant retraite et activité libérale s’accroît continuellement, depuis le déplafonnement décidé en 2009. Entre 2021 et 2022, il a ainsi encore progressé de 12 422 à 12 467, soit 0,3 % d’augmentation. Au total, ces effectifs ont doublé en dix ans, passant de 5 945 en 2012 à 12 467 en 2022.

La répartition par sexe de ces médecins fait ressortir un effectif très majoritairement masculin (80 %) alors qu’en France, 42 % des médecins libéraux sont des femmes et que l’espérance de vie des hommes est plus limitée. Cela « montre un intérêt moindre que les hommes face à ce type d’exercice » commente la Caisse. On pourrait aussi y voir la moindre féminisation des plus anciennes générations de médecins.

On constate également que la médecine générale est sous-représentée chez les médecins en cumul par rapport à la médecine spécialisée. Alors que 53 % des médecins libéraux en activité sont généralistes, ils ne sont plus que 44 % à exercer cette spécialité en cumul.

Ajoutons que les médecins cumulant retraite et activité libérale perçoivent en moyenne 38 184 € de retraite par an, en hausse de 1,4 % par rapport à 2021.

Un point particulièrement intéressant : si la partie la plus importante des retraités en activité est constituée de 70-74 ans, qui sont au nombre de 5602, ils sont 2185 à être âgés de 75 à 79 ans et 664 à avoir plus de 80 ans, dont 161 plus de 85 ans et 29 plus de 90 ans !

X.B.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article