A quel critère doivent répondre les donneurs de sperme en Chine ?

Pékin, le vendredi 13 avril 2018 - Il n’y a aucun assouplissement doctrinal en Chine, au contraire. Si, utilisant notamment les nouveaux modes de communication, les opposants  tentent de gagner en visibilité, le pouvoir organise minutieusement sa réponse, à travers (notamment) des campagnes dites de "raidissement idéologique". Ces dernières touchent tous les secteurs, comme l’illustre l’exemple récent de l’Hôpital n°3 de l’Université de Pékin. Ce centre qui compte parmi les plus prestigieux et importants du pays vient de lancer un appel aux dons de sperme afin de faire face à une demande croissante. Cette opération de sensibilisation détaille les critères à satisfaire pour pouvoir donner son sperme contre une rémunération de 5 500 yuans (710 euros). Outre le fait d’être âgé de 20 à 45 ans et de ne pas être atteint de maladies infectieuses et génétiques, les candidats doivent présenter un « fond idéologique sain ». Il s’agit notamment d’ « aimer la patrie socialiste, de soutenir la gouvernance du parti communiste, d’être fidèle à la cause du parti, de faire preuve d’intégrité morale, d’avoir une bonne conduite, de respecter la discipline et les lois et de n’avoir aucun problème politique » énumère une note de l’hôpital relayée par l’AFP. Cette dernière n’indique pas cependant comment la satisfaction de ces différents critères sera vérifiée.

S’il ne s’agit pas d’un programme généralisé à l’ensemble des centres de recueil de gamètes, le programme a néanmoins été raillé sur les réseaux sociaux.

M.P.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article