Garder ses distances ou porter un masque : ne plus choisir

Paris, le samedi 24 octobre 2020 – Le message le répète de façon lancinante : dès que la distance ne peut pas être respectée, il est essentiel de porter un masque pour limiter les risques de propagation de SARS-CoV-2. De plus en plus aujourd’hui, et par exemple dans la rue, il est même préconisé de plus choisir entre la distance et le masque, mais d’adopter les deux barrières. Un dispositif mis au point par la firme japonaise Donut Robotics s’inspire de cette conjonction entre distance et port du masque.

Parler dans votre masque

Initialement, Donut Robotics ne s’intéressait pas aux masques. Alors que le Japon s’apprêtait à accueillir les Jeux Olympiques et que la complexité du japonais représente une barrière linguistique qui suscite quelques appréhensions chez les visiteurs du monde entier, la firme planchait sur un petit robot qui dans les aéroports nippons devaient pouvoir accueillir les voyageurs et les aider à traduire les différents messages en japonais. Cependant, l’épidémie de Covid-19 et le report des Jeux Olympiques ont conduit Donut Robotics à modifier leur projet. Grâce à une collecte en ligne ayant rencontré un grand succès, ils ont mis au point un masque en silicone, qui s’adapte à un masque chirurgical classique et qui couplé à un logiciel permet de transmettre par bluetooth les paroles émises par celui qui le porte. Le dispositif est également doté d’un traducteur et d’un microphone, amplifiant la voix de la personne qui utilise le masque, ce qui une fois encore permet de plus facilement pouvoir conserver ses distances.

A bonne distance du gadget et de l’innovation utile

Ainsi ce dispositif tente de répondre à certains des défauts des masques constatés quotidiennement par beaucoup d’entre nous : ils altèrent la fluidité de la conversation en atténuant les sons et en nous privant d’une partie des expressions faciales. Certains jugeront cependant que le système relève principalement du gadget. Cependant, les entreprises qui à l’instar de Donut Robotics travaillent à la mise au point de masques connectés et/ou améliorés, s’ils ne peuvent tout à fait se défendre de surfer sur le succès de cet équipement aujourd’hui incontournable, mettent en avant leur volonté de créer un système permettant d’améliorer la protection des plus exposés. C’est ainsi que les systèmes qui permettent de conserver une plus grande distance pourraient être utiles pour les professionnels de santé. C’est dans cet esprit qu’une firme de Singapour a mis au point un masque équipé de capteurs mesurant la température, le rythme cardiaque, la pression sanguine et le taux d’oxygène, données retransmises par bluetooth sur une application. « De nombreux soignants sont en première ligne et sont proches des patients quand ils les examinent » relève l’universitaire Loh Xian Jun, qui participe au développement de ce projet et qui espère que grâce à lui l’exposition des médecins et infirmières, en tout cas lors des examens de routine, pourra être légèrement réduite.

Aurélie Haroche

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article