Gilets de sauvetage ou camisoles de force ?

Hambourg, le samedi 27 janvier 2018 - Un titre de presse régionale d’Hambourg a créé la polémique en évoquant des gilets, lestés de sable, que 200 écoles allemandes utiliseraient pour calmer les élèves agités et/ou atteints de TDAH (Trouble du Déficit d'Attention avec Hyperactivité).

Ces gilets pèsent entre 1,2 et 6 kilogrammes (!) en fonction de l'âge de l'enfant et seraient, selon ses promoteurs, une forme plus "douce" de thérapie que les psychostimulants utilisés habituellement. Gerhild de Wall, directrice de l'école Grumbrechstrasse à Hambourg affirme ainsi que « les enfants aiment porter les gilets et qu'il n'y a aucune obligation de le faire », qu’ils facilitent leur concentration et qu’au total ils sont un recours en cas de crise et ne sont jamais portées plus de trente minutes.

Cependant, les réseaux sociaux n’ont pas manqué de réagir violemment et beaucoup de commentateurs ont critiqué un dispositif assimilé à une camisole de force. Michael Schulte-Markwort, directeur de l'institut de psychiatrie infantile à Hambourg a quant à lui pointé une pratique «  éthiquement discutable » aux effets inconnus à long terme. 

De son côté, l’association ADHS-Allemagne, qui défend les intérêts des patients atteints de TDAH est venu à la rescousse des instituteurs qui utilisent ces étranges blousons, arguant qu’ils aident à «supprimer partiellement les mouvements involontaires».

F.H.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article