Grâce à qui les Indiens sont-ils prêts à donner la prunelle de leurs yeux ?

Bangalore, le samedi 27 novembre 2021 – L’activité de prélèvement et de transplantation d’organes est confrontée à de multiples obstacles en Inde. D’abord, les nombreux scandales liés à des trafics nationaux et internationaux ont entaché la réputation de certains centres. Par ailleurs, même si des hauts représentants de la religion hindoue ont affirmé que le fait de donner ses organes relevait d’une décision personnelle, la tradition est plutôt hostile au prélèvement et à la greffe. Dans ce contexte déjà difficile, s’ajoute, comme dans la majorité des pays, une réticence particulière vis-à-vis du don de cornée.

Un don contagieux

Cependant, il y a quelques semaines, la disparition brutale d’un célèbre acteur de film d’action, Puneeth Rajkumar, qui à 46 ans a succombé à une infarctus a fait naître un mouvement inattendu. La presse a en effet révélé que celui que l’on surnommait Powerstar avait à l’instar de son père et de sa mère demandé que ses cornées puissent être prélevées après sa mort en vue d’un don. L’évocation de ce geste a entraîné une véritable ruée auprès des centres chargés d’enregistrer les volontés des Indiens concernant leurs organes après leur mort.  « Nous observons un grand nombre de personnes qui se présentent pour enregistrer leur don. Il y a une vraie prise de conscience. Il a en quelque sorte rappelé aux gens qu'il fallait donner ses yeux plutôt que de les abandonner à la crémation ou l'inhumation » décrit ainsi Rekha Gyanchand, directrice médicale de la banque internationale des yeux Lions. Le phénomène s’observe également dans l’augmentation des taux d’acceptation de prélèvement chez les défunts.

Un rôle marquant

Pour surfer sur cette tendance, certains établissements hospitaliers, dont l’hôpital Narayana Netralaya, à Bangalore, n’hésitent pas à utiliser l’image souriante de l’acteur fétiche, accompagnée d’un message d’incitation au don. Dans un pays où la cécité représente un enjeu de santé publique majeur, ce dernier rôle joué par Puneeth Rajkumar est peut-être l’un des plus marquants.

L.C.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article