Les forçats de la fin

Paris, le samedi 4 février 2023 - En 2016, Christian Clot, explorateur et chercheur fait le pari d’étudier l’impact des changements climatiques sur l’homme. Il imagine alors une succession d’expédition dans plusieurs milieux extrêmes aux climats opposés. Après une première série de voyages en solitaire il a mis sur pied une équipe de 20 « climatonautes » qui collaborent avec plusieurs laboratoires de recherche dans le monde.

Mis en retard par la Covid, la première expédition de ces explorateurs des changements climatiques a eu lieu du 5 décembre au 16 janvier 2023 dans la forêt équatoriale de Guyane Française. « Milieu chaud et humide par excellence, la forêt équatoriale est l’un des plus riches en matière de vie végétale et animale. Il est aussi le territoire de conditions particulièrement difficiles pour les humains » explique l’équipe.

Devrait suivre, une traversée hivernale de la Laponie (températures de -30°C à -40°C) et du désert saoudien (climat sec et aride avec des températures de + 50°C).

Ces chercheurs/explorateurs se veulent graves : « ces conditions extrêmement chaudes sont importantes à étudier, car c’est ce qui se passera dans de nombreuses villes d’Europe et du monde où les températures extrêmes en journée se poursuivront la nuit ».

Les climatonautes sont suivis par une quarantaine de scientifiques de diverses disciplines. Avant et au retour de chaque expédition sur le terrain, une série de mesures est effectuée à Paris, comportant des IRM (structurelle et fonctionnelle) et des prélèvements biologiques. Ces examens permettront d’en savoir un peu plus sur les capacités d’adaptation humaines. En complément, de nombreuses analyses sont effectuées lors des expéditions, de manière à pouvoir suivre l’évolution des climatonautes au « niveau émotionnel, sensoriel, cognitif et physiologique ». 

Alors survivrons-nous à la fin du monde ? La réponse est pour bientôt !

X.B.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article