Pour que le logo nutritionnel Nutri-Score devienne obligatoire en Europe !

Paris, le samedi 9 novembre 2019 – Pour améliorer l’information des consommateurs concernant la composition et la qualité nutritionnelle des aliments qu’ils achètent, le logo Nutri-score a été développé par une équipe française en s’inspirant d’un modèle britannique. Le système se caractérise par sa lisibilité et sa simplicité. Si un tel logo n’est sans doute pas une arme suffisante pour faire évoluer significativement les habitudes alimentaires de nos concitoyens, il est un moyen important pour encourager les bonnes pratiques et pour éclairer les choix de chacun. Beaucoup d'observateurs sont convaincus que l’efficacité d’un étiquetage nutritionnel passe par sa généralisation à l’ensemble des produits.

Or, même si aujourd’hui plus de 180 industriels ont adopté Nutri-Score il n’est pas l’unique étiquetage existant, ce qui altère la cohérence du message. Aussi, deux-cent scientifiques, acteurs de santé publique, scientifiques, professionnels de santé, spécialistes en nutrition, pédiatres, cancérologues, diabétologues, experts en sociologie et marketing ont lance un appel début octobre pour soutenir l’initiative citoyenne européenne Pro-NUTRISCORE visant à le rendre obligatoire.

Nous le relayons ici.

Apposé sur la face avant des emballages des aliments, le logo nutritionnel Nutri-Score a pour objectifs de permettre aux consommateurs de juger, en un simple coup d’œil, de la qualité nutritionnelle globale des aliments au moment de leur acte d’achat, tout en incitant les industriels, sous la pression de l’évolution de leurs ventes, à améliorer la composition nutritionnelle des aliments qu’ils produisent au travers de reformulations

Son côté coloriel (du vert au rouge) couplé à des lettres (de A à E) en fait un outil simple et intuitif, compréhensible par tous. Malgré sa simplicité, il s’appuie sur le calcul d’un algorithme défini sur des bases de santé publique et validé, intégrant le contenu des aliments en éléments négatifs (calories, sucres simples, acides gras saturés et sodium) et en élément positifs (fibres, pourcentage de fruits et légumes et protéines).

Adopté en octobre 2017 en France (en Belgique et en Espagne en 2018 et en Allemagne il y a quelques jours), le Nutri-Score est un outil qui a démontré sa capacité à orienter les consommateurs vers des choix alimentaires plus favorables à la santé. L’intérêt du Nutri-Score et sa supériorité par rapport à d’autres logos nutritionnels souvent proposés par différents groupes de pression a été très largement démontré par plus de 40 travaux publiés dans des revues scientifiques internationales.

Pour que le Nutri-Score soit réellement efficace, il doit être affiché sur tous les aliments mis à la disposition des consommateurs pour leur permettre de comparer la qualité nutritionnelle des aliments entre eux. Malheureusement, du fait de la réglementation européenne sur l’Information des Consommateurs (INCO) qui a pris effet en décembre 2014, les états-membres n'ont pas la possibilité de rendre obligatoire l'apposition d'un logo nutritionnel comme le Nutri-Score sur les emballages des produits alimentaires. L'apposition du Nutri-Score dépend donc aujourd’hui uniquement de la bonne volonté des industriels. Si certaines entreprises ont accepté de jouer le jeu de la transparence nutritionnelle et l’affichent sur une base volontaire, d’autres y sont toujours opposés.

Pour rendre obligatoire l’affichage du Nutri-Score, il faut donc modifier le règlement européen INCO. C’est le sens de l’Initiative Citoyenne Européenne (ICE) intitulée « PRO-NUTRISCORE ». Lancée à l'initiative de 7 associations de consommateurs son objet est de pousser la Commission Européenne à imposer l'étiquetage simplifié « Nutri-Score » sur les produits alimentaires, pour garantir une information nutritionnelle de qualité à tous les consommateurs européens et protéger leur santé.

Pour que le processus officiel en cours, enregistré par la Commission Européenne aille à son terme, il est nécessaire de rassembler, en moins d’une année, un million de signatures réparties dans au moins 7 pays européens.

En cliquant sur le lien www.pronutriscore.org, chaque citoyen/consommateur est dirigé sur le serveur parfaitement sécurisé de la Commission Européenne pour enregistrer sa signature. Les données exigées pour signer la pétition (numéro de carte d'identité ou de passeport) découlent de la réglementation officielle sur les initiatives citoyennes européennes.

Les professionnels de Santé, de la Nutrition et de la Santé Publique et tous les acteurs impliqués dans le champ de la prévention des maladies chroniques ne peuvent que soutenir cette initiative citoyenne européenne qui est une opportunité exceptionnelle pour les citoyens de peser sur la Commission européenne afin que les bénéfices de la mesure en termes de santé publique soient pris en compte et l'emportent sur la défense d'intérêts économiques. Grâce à cette mobilisation, on peut donc espérer que le Nutri-Score se retrouve demain sur tous les produits alimentaires mis à la disposition des consommateurs leur permettant de pouvoir comparer, d’un seul coup d’œil, la qualité nutritionnelle des aliments et de pouvoir intégrer, s’ils le souhaitent, cette dimension dans leur acte d’achat.

Pour faire pression sur la Commission européenne afin qu’elle rende le Nutri-Score obligatoire en Europe, et ainsi obtenir une avancée concrète s’agissant de l’information des consommateurs et améliorer la santé publique des européens, il faut donc une mobilisation forte.


Comme nous, signez la pétition « Pronutriscore » sur le site officiel de la Commission européenne : www.pronutriscore.org

 
Liste des 200 premiers signataires
 
Serge Hercberg, Professeur de Nutrition, Université Paris 13, Département de santé publique Hôpital Avicenne, AP-HP, Equipe de Recherche en Epidémiologie Nutritionnelle Inserm/Inra/Cnam/Université Paris 13, ancien président du PNNS

François Bourdillon, ancien Directeur Général de Santé publique France.

Benoit Vallet, ancien Directeur Général de la Santé (Ministère de la Santé)

Joël Ménard, Professeur Emérite de Santé Publique, Faculté de Médecine de Paris-Descartes, ancien Directeur Général de la Santé (Ministère de la Santé)

William Dab, Professeur d'Hygiène et Sécurité, CNAM, ancien Directeur Général de la Santé (Ministère de la Santé)

Roger Salamon, Professeur de Sante Publique, Université de Bordeaux, ancien président du Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP)

Laurent Chambaud, Directeur de l'Ecole des Hautes Etude en Santé Publique

Francoise Barre-Sinoussi, Lauréate 2008 du Prix Nobel de Médecine ou Physiologie

André Laurent Parodi, Professeur, Président honoraire de l'Académie nationale de Médecine et de l'Académie vétérinaire de France

Thanh Le Luong, ancienne directrice de l’Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (INPES)

Irène Frachon, Pneumologue, CHU de Brest

Stéphane Schneider, Professeur de Nutrition, Université Côte d’Azur, Vice-Président de la Société Francophone Nutrition Clinique et Métabolisme, Président de la Commission Scientifique Spécialisée Nutrition Toxicologie, INRA

Pierre Déchelotte, Professeur de Nutrition, Chef du Département de Nutrition CHU de Rouen et directeur UMR INSERM 1073

Chantal Julia, Maître de conférence des universités en NUtrition- Praticien hospitalier (MCU-PH), Université Paris 13, Hôpital Avicenne, Equipe de Recherche en Epidémiologie Nutritionnelle (EREN)

André Grimaldi, Professeur de diabétologie CHU Pitié Salpêtrière

Sébastien Czernichow, Professeur de Nutrition, Université de Paris, Hôpital Européen Georges Pompidou, AP- HP

Didier Quilliot, Professeur de Nutrition, CHRU de Nancy, Unité Inserm U1256

Pierre-Henri Ducluzeau, Professeur de Nutrition, Diabétologue, Centre Hospitalo-Universitaire de Tours, INRA Tours

Vincent Rigalleau, Professeur de Nutrition-Diabétologie, CHU de Bordeaux

René Valero, Professeur de Nutrition, chef du service de Nutrition, Maladies Métaboliques et Endocrinologie, CHU Conception, Marseille

Paul Valensi, Professeur de Nutrition, Chef de Service d'endocrinologie-diabétologie-nutrition, Université Paris Nord, APHP, Bondy-Bobigny-Sevran

Olivier Ziegler Professeur de Nutrition CHRU de Nancy

Pilar Galan, Médecin nutritionniste, Directrice de Recherche INRA, Equipe de Recherche en Epidémiologie Nutritionnelle Inserm/Inra/Cnam/Université Paris 13

Pascal Crenn, Professeur Hepatogastroenterologie-Endocrinologie Diabetologie Nutrition, Université Paris Saclay/APHP

Pierre Yves Benhamou, Professeur Chef de service, Endocrinologie Diabétologie Nutrition, CHU de Grenoble

Béatrice Morio-Liondore, Directrice de Recherche INRA, Laboratoire CarMeN, INRA U1397 INSERM U1060 Université de Lyon

Mathilde Touvier, Directrice de Recherche INSERM, Directrice de l’Equipe de Recherche en Epidémiologie Nutritionnelle, Inserm/Inra/Cnam/Université Paris 13

Luc Cynober, Professeur de Nutrition, Université de Paris et Service de Biochimie, Hôpital Cochin Marie-Christine Beauvieux, Maitre de Conférence -Praticien Hospitalier en nutrition, CHU de Bordeaux David Jacobi, Professeur de Nutrition, l'institut du thorax, Nantes Université et CHU de Nantes

Claire Carette, Médecin Nutritionniste, Hôpital européen Georges Pompidou, Paris

Ronan Roussel, Professeur de médecine à l'Université de Paris, Chef de service d'endocrinologie-diabétologie- nutrition à l'hôpital Bichat, APHP, Paris

Etienne Larger, Professeur, Endocrinologie diabétologie, maladies des métabolismes Chef de Service, Service de diabétologie, Hôpital Cochin, APHP.Centre-Université de Paris

Marie-Claude Brindisi, MCU-PH en Nutrition, Université de Bourgogne, CHU François Mitterrand, Dijon

Corinne Bouteloup, gastroentérologue, maître de conférence en nutrition, CHU de Clermont-Ferrand ; Unité de Nutrition Humaine UMR1019 UCA-INRA »

Sybil Charriere, Maitre de Conférence -Praticien Hospitalier en nutrition - Hospices civils de Lyon

Marie-Astrid Piquet, Professeur en Nutrition, CHU de Caen

Dominique Darmaun, Professeur de Nutrition, CHU de Nantes, directeur adjoint UMR PhAN (NRA/Université de Nantes)

Alain Pradignac, Professeur de Nutrition, Unité de Nutrition Thérapeutique, CHU Hautepierre Hôpitaux Universitaires de Strasbourg

Sophie Béliard-Lasserre, MCU-PH en Nutrition, Assistance publique des hôpitaux de Marseille et Aix Marseille université, France

Ghislain Grodard, Diététicien nutritionniste, chargé de projet INSERM CIC 1431, Président de l’Association Française des Diététiciens Nutritionnistes (AFDN)

Jean Claude Desport, Professeur de Nutrition, CHU et Faculté de Médecine, Limoges

Jean-Louis Guéant, Professeur des Universités-Praticien Hospitalier du CHRU de Nancy et directeur de l’unité Inserm-Université de Lorraine UMRS 1256 Nutrition-Génétique-Exposition aux Risques Environnementaux

Roberto Mallone, Professeur, PU-PH Université de Paris et APHP Hôpital Cochin Paris, Service de Diabétologie et Immunologie Clinique

Catherine Atlan, Maître de conférences des Universités Nutrition, Chef de Service Endocrinologie , Centre Hospitalier de Luxembourg

Najate Achamrah, Maître de conférence des universités - Praticien hospitalier (MCU-PH), Département de Nutrition, CHU de Rouen, INSERM U1073, Rouen Normandie Université

Pierre Jesus, Médecin Nutritionniste, MCU-PH, Unité de Nutrition et Centre Spécialisé de l’Obésité, CHU de Limoges

Baillot-Rudoni Sabine, Praticien Hospitalier, Endocrinologie et Maladies Métaboliques, CHU Bocage Central, Dijon

Stéphane Besançon Directeur Général ONG Santé Diabète

Jean-Paul Lallès, Directeur de recherche INRA (Département d’Alimentation humaine), Directeur du Centre de Recherche en Nutrition Humaine Ouest, 44093 Nantes

Patricia Parnet, Directrice de recherche INRA, Directrice de l'unité de recherche Physiopathologie des Adaptations Nutritionnelles, Université de Nantes-INRA, CHU Nantes

Denis Lairon, Nutritionniste, Directeur de Recherche émérite, Marseille

Emmanuel Rusch, Professeur de Santé Publique, Directeur EA7505 Education Ethique Santé, Université de Tours, Président de la Société Française de Santé Publique

Florence Richard, Professeur de Santé publique à l'Université de Lille, Secrétaire Générale du Collège Universitaire des Enseignants de Santé Publique

Thierry Lang, Professeur de Santé Publique, Université de Toulouse.

Philippe Ravaud, Professeur de Santé Publique, Paris Descartes, Directeur du CRESS Paris

Bruno Falissard, Professeur, Directeur du Centre de Recherche en Epidemiologie et Santé des Populations (CESP), Inserm, Villejuif

Pierre Lombrail, Professeur de santé publique, Université paris 13 ; chef du service de santé publique, hôpitaux universitaires paris seine st-denis, APHP

François Baudier, médecin de santé publique et nutritionniste, Président de la Fédération nationale d’éducation et de promotion de la santé (Fnes)

Gérard Dubois, Professeur de Santé Publique, Amiens, membre de l’Académie nationale de Médecine

Serge Briançon, Professeur émérite de santé publique; université de Lorraine, Nancy

Francois Dabis, Professeur de Santé Publique, Université de Bordeaux

Marcel Goldberg, Professeur de santé publique émérite, Université de Paris Laurence Meyer, Professeure de Santé Publique, Université Paris-Sud Paris-Saclay Olivier Ganry, Professeur de Santé Publique, CHU Amiens

Guy Launoy, Professeur de Santé Publique, Université Caen Normandie

Francis Guillemin, Professeur de santé publique, Directeur de l'Ecole de santé publique de Nancy, Université de Lorraine

Maxime Gignon, Professeur des Universités et Praticien Hospitalier en Santé Publique, Université de Picardie Jules Verne et CHU d’Amiens-Picardie.

Philippe Amouyel, Professeur de Santé Publique, Université de Lille

Philippe Quénel, Professeur à l’Ecole des Hautes Etudes en Santé Publique (EHSP), président du Conseil scientifique de Santé Publique France

Jacques Bénichou, Professeur de Santé Publique, CHU et Université de Rouen

Bernard Burnand, Professeur émérite de santé publique, Unisanté - Centre universitaire de médecine générale et santé publique Lausanne & Université de Lausanne

Jean-François Viel, Professeur de santé publique, Université de Rennes 1 Philippe Broët, Professeur de Santé Publique, Université Paris-Saclay

Nelly Agrinier, Professeure d'épidémiologie, économie de la santé et prévention, Université de Lorraine, APEMAC; CHRU-Nancy, Université de Lorraine, CIC, Epidémiologie Clinique, Nancy

Simone Mathoulin-Pelissier, Professeure de Santé publique, Inserm U1219, Université de Bordeaux

Isabelle Boutron, Professeure d’Épidémiologie, Université de Paris ; Centre d’épidémiologie clinique, Hôpital Hôtel Dieu, AP-HP ; Equipe de recherche METHODS du Centre de Recherche Epidémiologie Statistiques (CRESS) université de Paris/Inserm/Inra

Gerard Breart, Professeur de santé publique, Paris

Grammatico-Guillon Leslie, Maître de conférence des universités - Praticien hospitalier, Service de santé publique épidémiologie et économie de la santé, CHU de Tours

Marianne Savès, Maître de conférence des universités - Praticien hospitalier en santé publique, Université de Bordeaux, Pôle Santé publique du CHU de Bordeaux

Jean-Claude Desenclos, Directeur scientifique, Santé publique France

Yves Charpak, Expert en Santé Publique, Paris

Linda Cambon, enseignant chercheur en santé publique, Université de Bordeaux

Philippe Michel, Président de la commission « système de santé et sécurité des patients » du HCSP, Membre du conseil scientifique de la CNAM, Président fondateur de l’Institut Français de l’Expérience Patient

Anne Tallec, Directrice de l’Observatoire régional de la santé des Pays de la Loire, corédactrice du rapport du HCSP Pour une politique nutritionnelle de santé publique en France

Albert Hirsch, Professeur honoraire Université Denis Diderot Paris 7, administrateur de la Ligue contre le cancer

Manuel Rodrigues, Oncologue médical, Institut Curie, Paris; Président de la Société Française du Cancer

Pascale Grosclaude, Medecin de santé publique, Directrice du Registre des cancers du Tarn

Catherine Hill, Epidémiologiste Institut Gustave Roussy

Pierre Senesse, médecin et gastroentérologue, Institut régional du Cancer Montpellier

Julien Taieb, Professeur Chef du service de gastro-entérologie et d’oncologie digestive, Hôpital Européen Georges Pompidou, APHP

Daniel Benamouzig, Sociologue, Directeur de recherche au CNRS, Sciences Po, Paris

Karine Gallopel-Morvan, Professeure des Universités (marketing social), Ecole des Hautes Etudes en Santé Publique

Fabien Girandola, Professeur de Psychologie Sociale, Université d’Aix-Marseille

Brigitte Dormont, Économiste de la santé, Professeur à l'université Paris Dauphine, Directrice du Laboratoire d'Economie et de Gestion des Organisations de Santé (LEGOS)

Fabrice Etilé, Économiste, INRA, École d'Economie de Paris

Didier Courbet, Professeur de Sciences de l'Information et de la Communication à Aix-Marseille Université

Lydiane Nabec, Professeur des Universités, Marketing Social, Université Paris-Sud / Paris-Saclay

Manuel Zacklad, Professeur du CNAM en Sciences de l’Information et de la Communication – Directeur du laboratoire Dicen-IdF

Henri Bergeron, Directeur de Recherches au CNRS, Professeur à Sciences Po, Paris

Olivier Chassany, Professeur de Thérapeutique, Unité de Recherche Clinique en Economie de la Santé, Hôpital Hôtel-Dieu & Université de Paris

Alain Furber, Professeur de Cardiologie et Maladies Vasculaires, Chef de service de Cardiologie CHU Angers, Président de la Fédération Française de Cardiologie

Daniel Thomas, Professeur de Cardiologie, Président d’honneur de la Fédération Française de Cardiologie

Philippe Gabriel Steg, Département de Cardiologie, Hôpital Bichat, APHP, Université de Paris, INSERM U1148

François Paillard, Cardiologue, CHU de Rennes, 1er vice-président de la Fédération Française de Cardiologie

François Carré, Professeur de Cardiologie et physiologiste de l’exercice musculaire. Chef du service de Médecine du Sport de l’Hôpital Pontchaillou, Université Rennes 1-INSERM U1099

Jean-Philippe Empana, Médecin Epidémiologiste, Directeur de recherche INSERM, Centre de recherche cardiovasculaire de Paris, Université de Paris

Marilucy Lopez-Sublet, médecin, service de médecine interne, ESH centre, CHU Avicenne (AP-HP) et secrétaire générale de la Société Française d’Hypertension Artérielle

Michel Azizi, Professeur de Médecine Vasculaire, Université de Paris, Chef de Service, Centre de Soins, de Recherche et Enseignement en Hypertension Artérielle et Coordonateur du Centre d'Investigations Cliniques 1418 Inserm-APHP, Hôpital Européen Georges Pompidou

Jacques Blacher, Professeur de thérapeutique, université Paris-Descartes ; chef du centre de Diagnostic et de thérapeutique, Hotel-Dieu, AP-HP, Paris

Caroline Dourmap, Centre de Prévention cardiovasculaire, CHU de Rennes

Dominique Turck, Professeur de pédiatrie à l'université de Lille, ancien coordonnateur du Comité de nutrition de la Société française de pédiatrie

Régis Hankard, Professeur de Pédiatrie, Unité Mobile de Nutrition, Directeur du Pôle Alimentation, Université de Tours

Frédéric Gottrand, Professeur de Pédiatrie, CHU Lille, Université de Lille, LIRIC UMR995, F-59000 Lille, France

Daniel Floret, Professeur émérite de Pédiatrie, Université Claude Bernard Lyon

Jean-Pierre Hugot, Professeur de Pédiatrie, Hopital Robert Debré, Paris

Arnaud De Luca, Pédiatre, Nutritionniste, Coordonnateur médical du CSO, CHRU de Tours, Inserm UMR1069, Tours

Stéphane Leteurtre, Professeur en Réanimation Pédiatrique, CHU de Lille

Helene Thibault, Pédiatre, responsable du centre spécialisé obésité pédiatrique du CHU de Bordeaux et du Reppop Aquitaine

Véronique Nègre, Pédiatre, Présidente APOP (Association pour la Prise en charge et la prévention de l’Obésité en Pédiatrie)

Jean-Loup Salzmann, Professeur des Universités, Ancien Président de l’Université Paris 13 et de la Conferénce des Président d’Université

Bernard Levy, Professeur de Médecine Université Paris 7 et chef de service honoraire Hôpital Lariboisière/St Louis

Xavier Jeunemaitre, Professeur de Génétique, Hôpital Européen Georges Pompidou, Doyen de la Faculté de Santé – Université de Paris

Jean- Christophe Thalabard, Professeur émérite, UFR Médecine Université de Paris

Jacqueline Capeau Professeur Emérite de la Faculté de Médecine Sorbonne Université

Vincent Renard, Professeur de médecine générale, Université Paris Est Créteil, Président du Collège National des Généralistes Enseignants

Olivier Saint-Lary, Professeur de médecine générale, Université Versailles Saint-Quentin en Yvelines, Président du conseil scientifique du Collège National des Généralistes Enseignants

Rémy Slama, Directeur de Recherches Inserm, épidémiologiste environnemental

Michel Seve, Professeur de Biochimie, Doyen de la Faculté de Pharmacie, Université Grenoble Alpes / CHU Grenoble Alpes

Robert Barouki, Professeur de Biochimie à la Faculté de Médecine Paris Descartes, Directeur de l’unité Inserm 1124, Paris

Xavier Coumoul, professeur de Biochimie à l’université de Paris, directeur de l’équipe METATOX de l’unité INSERM UMR-S 1124

José Cohen, Professeur de biologie cellulaire, Faculté de médecine Henri Mondor, Université Paris Est Créteil

Patrice Faure Professeur des universités, Université Grenoble Alpes et praticien hospitalier, chef de service en Biochimie, exploration des vitamines et oligoéléments, Centre hospitalier Grenoble Alpes

Jean-Louis Mas, Professeur de Neurologie, Université de Paris, Inserm U1266

Thomas de Broucker, Service de Neurologie, Centre Hospitalier de Saint-Denis, Saint-Denis

Jean-Fabien Zazzo, Ancien Anesthésiste-réanimateur (AP-HP), Nutritioniste, Personnalité qualifiée au comité de suivi du PNNS 2 et 3, Expert au GT Nutrivigilance de l'ANSES

Bernard Basset, médecin, vice-président de l'ANPAA

Amine Benyamina, Professeur, PUPH Université Paris Sud, psychiatre, Président de la fédération française d’Addictologie

Cédric Lemogne, Professeur de psychiatrie à l’Université Paris Descartes ; responsable de l’unité de Psychiatrie de liaison de l’Hôpital européen Georges-Pompidou ; Inserm U1266, Institut de Psychiatrie et Neurosciences de Paris

Antoine Pelissolo, Professeur de psychiatrie, HU Henri-Mondor et UPEC, Créteil

Jean-François Toussaint, Professeur de Physiologie, Université de Paris, Directeur de l'IRMES (Institut de Recherche bioMédicale et d'Epidémiologie du Sport), Paris

Martine Duclos, PU-PH Physiologie, CHU Clermont-Ferrand, UNH, INRA-UMR1019, directrice de l'Observatoire National de l'Activité Physique et de la sédentarité

Philippe-Jean Bousquet. Médecin de santé publique, Boulogne-Billancourt

Cyrille Delpierre, Epidémiologiste, Directeur de Recherche Inserm, UMR1027, Faculté de médecine, Toulouse

Clair-Yves Boquien, Scientifique, Nantes Université, INRA, UMR 1280, PhAN, Centre de Recherche en Nutrition Humaine - Ouest, Nantes

Dominique Roulot-Marullo, Professeur d'Hépatologie, Université Paris 13

Thomas Aparicio, Professeur d'Hépato-Gastroentérologie, Université de Paris, Hôpital Saint Louis, APHP, Vice- Président de la Fédération Francophone de Cancérologie Digestive

Chantal Halimi, Gastroentérologue, Paris

Muriel Binn, Gastroentérologue, Paris

Claire Blard-Méjean, médecin, Comité de Liaison Alimentation Nutrition (CLAN), Mâcon.

Marie Aline Charles, Directrice de recherche INSERM, CRESS, Paris

Denis Malvy, médecin, Professeur des universités, INSERM 1219 & Université de Bordeaux, Bordeaux

Jean-Pierre Astruc, Président de l'université Paris 13

Raphaëlle Varraso, Chercheur Inserm, épidémiologiste respiratoire et de la nutrition, UVSQ, Villejuif

Jean Godard, Spécialiste en médecine générale, Président de la Plateforme Territoriale d’Appui Caux Dieppe Vallées.

Bénédicte Stengel, Directeur de recherche INSERM, CESP, Paris

Jean-Marie Barbier, Professeur de formation des adultes au Cnam

Gonzague Jourdain, Chercheur épidémiologiste, Institut de recherche pour le développement (IRD), Marseille

Alain Braillon, médecin des hopitaux, CHU Sud, Amiens

Nathanaël Lapidus, Enseignant chercheur en santé publique, Sorbonne Université / Inserm UMR-S 1136

Didier Letourneur, Directeur de Recherche CNRS, Directeur INSERM U1148-Université Paris 13-Université de Paris

Nicole Ngo Giang Huong, Chercheure, Institut de recherche pour le développement (IRD) Luc Ginot, médecin de santé publique, Directeur de la Santé Publique, ARS Ile-de-France Agathe Billette de Villemeur, médecin de santé publique et épidémiologiste.

Kévin Jean, Epidémiologiste, maître de conférences au Conservatoire national des Arts et Métiers, Paris.

Sandrine Péneau, Maîtresse de Conférences, Université Paris 13, Equipe de Recherche en Epidémiologie Nutritionnelle Inserm/Inra/Cnam/Université Paris 13

Nicole Le Moual, Epidémiologiste, Ingénieur de Recherche Inserm, UMRS 1168, UVSQ, Villejuif

Aurélie Malgras, médecin nutritionniste , CHRU de Nancy

Camille Vatier, MCU-PH, Service d’Endocrinologie, Hôpital Saint-Antoine, AP-HP Sorbonne Université

Claude Forest, Directeur de Recherche Inserm, Paris

Bernard Page, Service Réanimation, Hôpital Ambroise Paré, Université Paris Saclay

Pauline Bonniaud-Blot, endocrino-pédiatre, CSO pédiatrique, CHU Dijon

Isabelle Millot, médecin de santé publique, directrice de l’Instance régionale d’éducation et de promotion de la santé (Ireps) Bourgogne – Franche-Comté

André Briend, Médecin Nutritionniste

Marie Ahouanto-Chaspoul, Médecin référent en pratiques cliniques préventives, ARS – Délégation Départementale de Paris

Florent Arinal, pharmacien, MPH, Agence Nationale de Sécurité du Médicament

Yves Martin-Prével, directeur de recherche à l’IRD, épidémiologiste en nutrition publique, Directeur du Département Santé et Sociétés de l’IRD

Marion Subiros, Pharmacien épidémiologiste à la cellule Mayotte de Santé publique France

Philippe Msellati, médecin épidémiologiste, Directeur de recherche émérite, IRD, Montpellier

Sébastien Colson, infirmier puériculteur, Maître de conférence, Faculté des sciences médicales et paramédicales, Aix-Marseille Université

Corinne Lautier, Maitre de conférence en génétique moléculaire, à l’université de Montpellier

Basile Chaix, Directeur de recherche Inserm, épidémiologiste environnement-santé

Henri Dubois, Médecin Inspecteur de Santé Publique en retraite

Laurent Debrauwer, Ingénieur de Recherche INRA, UMR 1331 Toxalim, directeur de plateforme de toxicologie analytique, Toulouse

Jean-Paul Guthmann, Médecin épidémiologiste, Santé publique France.

Paule Latino-Martel, Directrice de recherche, CRESS, Réseau NACRe.

Jean-François Etard, Directeur de recherche à l'IRD

Jean-Pierre Ferley, médecin de santé publique, Directeur de l’Observatoire régional de la santé de Nouvelle- Aquitaine

Leopold Fezeu, Maitre de conférence en Nutrition, Université Paris 13, EREN, Bobigny

Barbara Heude, Chercheuse Inserm, Equipe de recherche sur les déterminants précoces de la santé, Université de Paris, CRESS

Marie Pierre Tavolacci, médecin épidémiologiste Centre d'Investigation Clinique 1404, CHU de Rouen, INSERM 1073, Université Rouen-Normandie

Claudine Berr, Epidémiologiste, Directeur de recherche Inserm, UMR1061, Université de Montpellier

Philippe Fayemendy, Médecin nutritionniste, Unité de Nutrition, CHU de Limoges

Catherine Prost-Squarcioni, Dermatologue, Professeur en Histologie, responsable du Centre de Référence Maladies Rares MALIBUL, APHP et Université Paris 13

Caroline Carrière, Coordinatrice prévention, épidémiologie et éducation thérapeutique - Réseau de prévention et de Prise en charge de l’Obésité Pédiatrique (RéPPOP) Aquitaine

Léo Donzel Godinot, pharmacien de santé publique, Unité de soutien aux actions de prévention, Service de soutien méthodologique et d’innovation en prévention, CHU de Bordeaux

Joel Ladner, Département d'Epidémiologie et de Promotion de la Santé), INSERM UMR 1073, CHU de Rouen Normandie - Université de Rouen-Normandie

Jonathan Bernard, chargé de recherche en épidémiologie, Inserm, Paris

Anne Briançon, Maitre de Conférences des Universités en physiologie, Faculté de Pharmacie, Université Grenoble Alpes

Marina Alexandre, Praticien Hospitalier, Service de Dermatologie, Hôpital Avicenne Sylvaine Cordier, Directrice de Recherches Emérite INSERM, IRSET, Rennes Nathalie Bajos, Directrice de recherche INSERM

Catherine Sermet, Directrice de recherche, IRDES, Paris

Florent de de Vathaire, Directeur de Recherche INSERM, Epidémiologiste

Pascal Guénel, Directeur de Recherche Inserm, Centre de recherche en Epidémiologie et Santé des Populations (CESP), Université Paris-Saclay

Michel Cot, Médecin épidémiologiste et directeur de recherche à l'IRD, UMR 261 MERIT, IRD et Université de Paris

Ramona Zaharia, Praticien Hospitalier, Service d’Endocrinologie Diabétologie Nutrition, AP-HP.Université Paris Saclay

Marion Bretault, Praticien Hospitalier, Service d’Endocrinologie Nutrition, Unité de Nutrition, Hôpital Ambroise Paré, Centre Spécialisé Obésité Ile de France Centre

Aurélie Bourmaud, MCU-PH Epidémiologie, prévention, économie de la santé, Unité d’Epidemiologie Clinique, Hôpital Robert Debré, Paris

Gilles Grangé, Gynecologue-obstétricien, Maternité Port Royal, AP-HP.Centre - Université de Paris

Nora Moumjid, Membre de la Commission Maladies Chroniques, Haut Conseil pour la Santé Publique

Caroline Francois, médecin, Coordinatrice médicale IHAB France

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions (1)

  • Incohérence européenne

    Le 09 novembre 2019

    Projet pertinent, car il est urgent d'avoir une règlementation commune dans toute l'Europe, sinon, l'Europe : Quel Sens, Quelle Finalité car il ne faut pas oublier que les lobbies de l'agroalimentaire ont bien souvent une bonne longueur d'avance pour contourner la loi.

    Comme les produits chimiques en agriculture : certains sont interdits en France, mais autorisés dans des pays de la Communauté Européenne, de fait le consommateur Français finit par consommer les aliments traités aux pesticides non autorisés en métropole : quelle incohérence !

    Et, c'est aussi l'industrie agroalimentaire qui finit par produire de la "Mal Bouffe" pour la population.

    Jean Messager

Réagir à cet article