Qu’est-ce que le Jakadala ?

Paris, le samedi 12 janvier 2019 – C’est surprenant comment certaines photos peuvent vous évoquer quelque chose. Cette image vous pourriez jurer avoir vue dans un livre que le Père Noël avait glissé sous le sapin il y a quelques années. Un lutin de Noël voulant flatter votre curiosité pour les cas improbables vous avait offert « Images of Memorable Cases », compilation de clichés réalisée par deux médecins américains Hendrik A. Van Dijk et Herbert L. Fred. Parmi eux, ce dos de jeune homme criblé de lésions spécifiques de la syphilis. Et voici que cette photo est partagée des dizaines de fois. Cependant, on ne parle plus de syphilis, mais d’une autre maladie sexuellement transmissible. Une maladie encore inconnue mais ravageuse, baptisée Jakadala.

Démenti officiel

Ainsi, depuis plusieurs mois, de multiples posts sur Facebook au Kenya alertent sur l’émergence d’une maladie foudroyante, qui entraînerait une nécrose du pénis et la mort en quelques jours. Sur un des groupes où la maladie est évoquée et où la photo de l’homme aux furoncles est reprise, on compte 1 500 commentaires. Notamment des témoignages de proches de victimes de Jakadala. L’ampleur prise par ces récits a été telle que le site d’information en ligne Kenya Today a également évoqué le sujet. Quelle est cette maladie qui fait tant de ravages ? Le ministre de la Santé kenyan est formel : aucune nouvelle infection sexuellement transmissible, non identifiée, ne circule au Kenya. Les images qui sont partagées sont toujours des clichés de patients atteints de syphilis. Mais la propagation de la rumeur a été telle que le responsable de la santé publique du comté de Migori où les fausses informations ont été le plus largement diffusées a décidé de convoquer une conférence de presse pour démentir officiellement l’existence d’une nouvelle maladie comme l’a révélé cette semaine le service de vérification des informations de l’AFP, ce qui n’empêche pas la persistance de quelques posts mensongers.

Léa Crébat

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article