Tu téléchargeras dans la douleur

Stockholm, le samedi 20 janvier 2018 - Il y a un an, l’éditeur de l’application Natural Cycles obtenait le marquage CE de l’Union européenne et s'enorgueillissait alors de commercialiser « la seule application certifiée pour la contraception ». Cet outil numérique regroupe, en fait, des méthodes naturelles bien connues, qui ont pour objectif de connaître les jours où les rapports sexuels sont les plus susceptibles d'aboutir à une fécondation. 

Ainsi, l’utilisatrice doit renseigner la date de début de ses menstruations et la durée moyenne de son cycle et, quotidiennement, sa température matinale, pour que l’application lui indique si les vingt-quatre heures à venir pourront se prêter à des ébats sans protection.

Inoffensif à première vue, le programme informatique fait désormais l’objet d’une enquête de l’agence du médicament suédois.

En effet une clinique d’obstétrique de Stockholm a lancé l’alerte, en s’apercevant, que 37 des 668 dernières demandes d’IVG qu’elle avait enregistré émanaient d’usagères de ce logiciel !

Rappelons que, selon l’Organisation mondiale de la santé le « taux d’efficacité pratique » de ces "techniques" est de 88 % pour la  « méthode du calendrier » et de 75 % pour la « méthode de la température ».

Le créateur de Natural Cycles, argumentait, lui, "étude" à l’appui, (financée par ses soins), d’une efficacité de 93 %.

A quand le e-retrait ?

F.H.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article