L’antichambre de la réalité

Paris, le samedi 24 mars 2018 – Les applications utilisant la réalité augmentée connaissent un succès croissant depuis le phénomène Pokémon GO. Le principe d’immersion séduit notamment les plus férus de nouvelles technologies et les jeunes générations.

La sensibilisation des populations occidentales et vivant dans des pays préservés de la guerre à la souffrance que connaissent dans le monde des millions de personnes qui doivent fuir un conflit est difficile à obtenir. Les associations humanitaires parviennent mal à mobiliser leurs donateurs sur ces sujets. Aussi, le Comité International de la Croix Rouge (CICR) a-t-il choisi de recourir aux moyens de communication les plus modernes et les plus en vogue.

Basculement

L’application Enter the room est disponible gratuitement depuis quelques semaines sur iOS. L’utilisateur qui l’installe peut évoluer dans la chambre d’un enfant. Couleurs joyeuses, lumière chaude, jouets et dessins fondent le décor. Mais au fur et à mesure que l’on se déplace et que le temps s’écoule, le désastre s’installe. L’harmonie des lieux laisse place au chaos et au désordre, les fenêtres volent en éclat, ce qui s’accompagne de bruits assourdissants et de vibrations répercutées par le téléphone. Les dessins sont hantés par des sujets bien différents : le sang, les larmes, les armes. La guerre ravage cet univers tranquille d’enfants et la transformation en une dizaine de minutes est saisissante. Les effets sonores et tactiles permettent une immersion plus importante.

Méthode originale mais restreinte à quelques happy few ?

« Les conflits ont des effets dévastateurs sur les populations, en particulier sur les enfants. Nous espérons que cette application immersive permettra aux gens de se confronter directement à la réalité de la guerre », a expliqué Peter Maurer, président du CICR au moment de la présentation de l’application. « Cette histoire vient nous rappeler de manière tragique que la guerre urbaine, en plus de détruire des chambres d’enfants et leurs maisons, fait aussi basculer leur vie » a-t-il encore ajouté. C’est la première fois que le CICR use d’une telle technologie pour transmettre un message.
Reste à savoir si cette méthode touchera tous les cœurs de cible.

Aurélie Haroche

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article