L’intelligence artificielle de Google au service des hôpitaux britanniques ?

Londres, le samedi 26 novembre 2016 – DeepMind, filiale britannique d’Alphabet (filiale de Google) est spécialisée dans l’intelligence artificielle. Elle développe de nombreux projets, dont plusieurs sont au service de la santé, toujours dessinée comme une priorité par Google. Ainsi, un partenariat vient d’être conclu avec la Royal Free NHS Foundation Trust afin que les programmes de DeepMind assurent le traitement de certaines données des patients. DeepMind contribuerait à faciliter l’accès aux antécédents des malades à partir d’une application. Des analyses des résultats des différents examens seront également possibles, ce qui permettra par exemple de détecter certaines anomalies.

Nomination d’experts indépendants

Alors que l’informatisation des hôpitaux britanniques connaît du retard et que la persistance de dossiers papiers peut-être source d’erreurs et de retards, beaucoup voient dans un tel partenariat une promesse de progrès. Mais cette  appréciation n’est pas partagée par tous. L’accès du géant Google aux données de santé de milliers de patients inquiète. Dans le Financial Times, l’avocate Julia Powles remarque que ce « franc et large accès » repose sur des « arguments très persuasifs, sur des promesses infondées d’efficacité et d’innovations. Il n’ya pas de véritable moyen de savoir de ce que l’entreprise fait des données » constate-t-elle. La NHS et DeepMind veulent se montrer rassurants et des observateurs indépendants ont été nommés pour veiller à ce que les opérations ne soient entachées d’aucun risque. A suivre.

Léa Crébat

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article