Nouvelles technologies et sécurité routière : un danger de santé publique peut en cacher un autre !

Paris, le samedi 16 septembre 2017 – Le secteur de l’automobile est un champ d’investigation fertile pour les « développeurs » en tous genres dans le domaine des nouvelles technologies. Même si certains gadgets ne tiennent pas la route, on peut se féliciter que dans la très grande majorité des cas les innovations suggérées vont dans le sens d’une amélioration de la sécurité. Telle est par exemple l’orientation suivie par les lunettes connectées conçues par une start-up niçoise, Ellcie-Healthy (fondée par l’ancien directeur général d’Atol). Ces binocles qui doivent être commercialisés au début de l’année prochaine sont équipés de microcapteurs afin de détecter l’accélération du battement des paupières et les microchutes de tête. Ces signaux déclenchent une alarme (par exemple la sonnerie du téléphone portable) afin de « réveiller » le porteur des lunettes. L’objectif est notamment de prévenir l’endormissement au volant qui est une des principales causes de mortalité sur l’autoroute. La somnolence a ainsi été à l’origine d’un tiers des accidents mortels entre 2010 et 2015. A long terme, les concepteurs de ces lunettes, qui ont collaboré avec l’équipe du professeur Brémond-Gignac (chef du service d’ophtalmologie de l’hôpital Necker), espèrent pouvoir également mettre en place un dispositif permettant de restreindre le risque d’accident en cas de vertiges ou de perte de conscience, par exemple chez les automobilistes âgés.

Sortie de route

D’autres initiatives, plus sophistiquées encore, sont prometteuses d’une diminution des accidents, au premier rang desquels les voitures autonomes. Ces nouveaux véhicules devraient en effet supprimer de nombreux facteurs de risques et notamment l’alcool. Cependant, débarrassés de la crainte de l’ivresse au volant, les automobilistes pourraient être tentés d’augmenter leur consommation de boisson. La banque Morgan Stanley a ainsi déjà estimé que l’on pourrait assister à une importante progression des breuvages alcoolisés, notamment dans les bars et restaurants, à la faveur du développement des voitures autonomes. Voilà qui n’est probablement par une nouvelle encourageante pour la santé publique, car l’alcool n’est malheureusement pas uniquement meurtrier sur la route…

Léa Crébat

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article