Sans fil, mais pas sans cœur

Paimpol, le samedi 15 décembre 2012 – Bien sûr, ils voudraient pouvoir sortir. Faire quelques pas à l’extérieur de l’hôpital, seuls. Les praticiens les y encouragent d’ailleurs. Mais les malades ont peur. Le souvenir de l’infarctus qui les a conduit là les dissuade souvent de s’aventurer sans escorte. Ces craintes ont été parfaitement comprises par le docteur Benoît Moquet, chef du service de réadaptation cardiovasculaire du petit hôpital de Paimpol. « Notre centre a pour objectif d’autonomiser les patients dans la prise en charge de leur maladie. Un des éléments majeurs de cette autonomisation est la reprise d'activité. Or, après un accident cardiaque, le choc psychologique peut exister : de nombreux patients sont déstabilisés et ont besoin d'être énormément rassurés » résume-t-il cité par le Figaro. D’où l’idée de « baliser » les deux « parcours » de santé dessinés autour de l’hôpital de bornes wi-fi.

Seuls, mais suivis à la trace

En pratique, un patient souhaitant s’aventurer seul sur l’un des deux chemins (l’un comptant 650 mètres avec quelques montées et l’autre 240 mètres) qui offrent des vues imprenables sur la Manche peut s’équiper d’un boîtier de télémétrie. Les informations de ce dernier sont retransmises continuellement au service grâce aux bornes wi-fi installées récemment autour de l’établissement. « La moindre anomalie détectée par le cardio-fréquencemètre qui équipe le patient est immédiatement signalée. Par mesure de sécurité, cette alarme est également renvoyée sur le téléphone de l’infirmière » explique Benoît Moquet. Ce dernier et l’ensemble de l’hôpital de Paimpol sont très fiers d’être les premiers en France à offrir aux patients en rééducation cardiovasculaire un tel dispositif et espère faire des émules rapidement. Les patients, eux, semblent également satisfaits de ce système. « Ca fait du bien de pouvoir sortir de la chambre, d’être au grand air, sans inquiétude » confie Robert Dauny au Figaro.

Aurélie Haroche

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article