Se faire baguer

Paris, le samedi 8 janvier 2021 – Avant même qu’il ne soit rebaptisé ironiquement par certains le Covid Electronics Show, le Consumer Electronics Show était l’occasion chaque année à Las Vegas de présenter de nombreuses innovations technologiques dédiées à la santé.

L’engouement pour les dispositifs de surveillance de différents paramètres ne se dément pas depuis plusieurs années. En 2022 encore, parmi les dispositifs (d’aucuns diront gadgets) présentés, les bagues connectées suscitent une forte curiosité. La start-up francilienne Circular présente ainsi de l’autre côté de l’Atlantique son anneau connecté dont la commercialisation est prévue le 27 février aux Etats-Unis et en France. Le système peut calculer le taux d'oxygène dans le sang, la température corporelle, le nombre de pas, la fréquence cardiaque et déterminer les cycles du sommeil. Il peut également lancer des alertes quand certaines mesures franchissent des seuils critiques. Pour fonctionner, la bague utilise des capteurs de pouls optiques infrarouges et un accéléromètre, tandis que les informations sont transmises via Bluettoth sur une application dédiée.

Cette bague n’est cependant pas la seule du genre à arriver bientôt sur le marché : de nombreuses autres firmes proposent des anneaux du même type. La multiplicité de ces systèmes d’auto-mesure permet de mesurer l’originalité de la Smart Health Monitoring Light. Il s’agit d’une ampoule connectée proposée par Sengled. Reposant sur un mini-radar intégré, l’ampoule peut par exemple détecter si une personne a chuté dans la pièce, mais aussi mesurer la température et le pouls des personnes qui la traversent. Elle pourrait également contribuer à surveiller le sommeil. Le hic de ce dispositif, qui n’est pas des moindres, est son caractère bien plus intrusif que les objets connectés à porter sur soi.

Léa Crébat

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article