Fait un tabac

Pretoria, le samedi 1er décembre 2018 – Certaines réussites s’apprécient à l’aune des obstacles qui ont été dépassés. Ici, ils paraissaient difficilement surmontables, tant par leur nombre que par leur ampleur. Et pourtant, quand on observe le parcours de Flavia Senkubuge, c’est le sentiment de facilité qui domine, à l’image de son sourire, toujours éclatant.

Philosophie Ubuntu

C’est un pays où les majorités ne bénéficient d’aucun avantage ; où elles sont les victimes des plus fortes discriminations. Flavia Senkubuge est noire en Afrique du Sud et est une femme. Deux conditions qui devaient la cantonner aux seconds rôles. Cependant, Flavia Senkubuge est née à une époque où l’apartheid ne sévit plus et où les meilleures écoles sont accessibles aux populations noires qui en ont les moyens. Flavia Senkubuge poursuit ainsi ses études au lycée pour filles Queenstown Girls High School (QGHS), l’un des plus réputé de la région du Cap. Brillante, elle est remarquée et reçoit notamment la plus haute distinction allouée par la province aux jeunes bacheliers. Portée par cette reconnaissance, Flavia Senkubuge est ambitieuse et soucieuse de mener des batailles utiles pour son pays. Ses premières années lui ont permis de mesurer tout à la fois les atouts multiples de l’Afrique du Sud et les nombreux manquements notamment dans le domaine de la santé. Son objectif devient alors d’appliquer l’un des principes de la philosophe ubuntu (une doctrine qui prône la fraternité) qui veut que l’être s’épanouit dans la communauté (« Je suis parce que nous sommes »). Ainsi, entame-t-elle des études de médecine et se spécialise-t-elle en santé publique.

Propulsée sur la scène internationale

Diplômée en 2009, Flavia Senkubuge a depuis multiplié ses interventions dans de nombreux domaines : lutte contre le tabac, mise en place d’une couverture universelle de santé, coopération mondiale dans ce domaine. Très vite, celle qui a été élue « Young Physician Leader » en 2015 par l’Inter Academy Medical Panel (IAMP) est repérée au niveau international. Finaliste pour le prix Women of Stature dans la catégorie Women in Healthcare cette année, elle aura eu l’honneur d’être la première femme et la première personnalité africaine à présider au printemps la 17ème Conférence mondiale sur le tabac, l’un des plus importants rendez-vous internationaux en matière de santé.

Transition

Reconnue au niveau international, le docteur Flavia Senkubuge a également percé dans son propre pays, où les instances représentatives médicales demeurent pourtant encore majoritairement présidées par des médecins hommes et blancs. Ainsi, vient-elle d’être élue secrétaire du Collège des médecins d’Afrique du Sud, un organe consultatif important dans le paysage sud-africain. Plus jeune personnalité à obtenir ce poste de toute l’histoire du collège, elle est également la première femme noire et la troisième femme à accéder à la tête de cette institution. Pour Flavia Senkubuge, cette nomination est un symbole de la transition toujours en cours dans son pays vers un meilleur partage des responsabilités entre les communautés.

Diane Caulet

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article