Aux Pays-Bas la crise bancaire continue…

Amsterdam, le vendredi 23 juin 2017 – Il y a quelques semaines, les colonnes insolites du JIM vous informaient de l’étrange affaire qui secoue les Pays-Bas (Un généreux donateur : http://www.jim.fr/medecin/jimplus/insolite/e-docs/un_genereux_donateur_165192/document_jim_plus.phtml).

Celle d’un directeur de banque du sperme, Jan Karbaat, récemment décédé, dont on a appris qu’il était suspecté d’être le père de soixante néerlandais nés par FIV…chiffre depuis revu à la baisse, aux alentours de la vingtaine. 

Loin de s’arrêter à une chronique dans le goût d’Alphonse Allais, l’affaire prend désormais la figure d’une affaire d’Etat. Ainsi, cette semaine, le ministre de la santé Edith Schippers a annoncé que les archives de la clinique en cause vont être rendues publiques (bien que l’on soupçonne qu’elles aient été falsifiées) et pourront être consultées par des particuliers après autorisation.

En outre, la justice a ouvert la voie à des tests ADN qui étaient réclamés par 23 personnes à la recherche de leurs origines.

Voilà qui ne redorera pas le blason des banques auprès du grand public…

F.H.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions (1)

  • La crise bancaire du sperme

    Le 24 juin 2017

    On n'est jamais si bien servi que par soi-même affirme le dicton !
    J'espère qu'il avait les "bons" gènes, mais on ne le saura jamais. Même s'il a "payé de sa personne", généreux.
    A tous les éventuels conjoints des femmes ayant accouché de ce monsieur, à l'insu de leur plein gré (comme disait Virenque), mes condoléances: on leur a fait un enfant dans le dos (autre dicton).

    On pourrait même faire une bonne étude universitaire sur ce collectif d'enfants, pour voir ce qui a été transmis ou pas. Utile, non ?

    Dr Virgile Woringer

Réagir à cet article