Stigmatiser n’est pas jouer

Fort Boyard, le samedi 1er juillet 2017 – Des associations de défense de patients atteints de troubles psychiques s’insurgent contre  l'une des nouvelles épreuves du jeu télévisé "Fort Boyard" sur France 2.

En effet, un challenge baptisé l'asile consiste à habiller un candidat avec une camisole de force sur laquelle pendent des boules rouges et blanches,  à le placer ensuite dans une cellule capitonnée et à le voir se démener pour détacher les boules.

« Dans cette cellule d'un autre âge, meublée d'une paillasse au sol, d'une cuvette de toilettes et du combiné seau-balai-serpillière, le candidat se contorsionne dans tous les sens, et marche même au plafond dans cette pièce qui tourne sur elle-même » décrit l'UNAFAM (Union nationale de familles et amis de personnes malades et/ou handicapées psychiques).

Dans une lettre ouverte à la présidente de France Télévisions, Delphine Ernotte, l'association dénonce « une épreuve anxiogène, mais surtout totalement stigmatisante pour les personnes vivant avec des troubles psychiques et la psychiatrie ». Elle s’interroge enfin si on imagine des "jeux" évoquant d’autres pathologies, comme le sida, le cancer, ou la sclérose en plaques !

D'autres voix se sont élevées, ainsi de celle du site « Comme des fous » qui tient à préciser à l’intention du public : « il faut savoir que la psychiatrie concerne 2 millions de personnes en France et que 80 % des personnes sont soignées au plus près de leur domicile et ne sont jamais hospitalisées. L'hospitalisation en psychiatrie reste une épreuve traumatisante dont il est difficile de se relever, notamment du fait de la stigmatisation et du regard des autres. (…) l'isolement est une expérience très traumatisante bien qu'elle soit considérée comme une mesure thérapeutique de dernier recours. Elle peut être vécue comme une torture, surtout quand on ne vous explique pas les raisons de votre enfermement et qu'on vous laisse seul avec vous-même et votre angoisse. »

F.H.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article