Trottinettes : pas comme sur des roulettes

Washington, le samedi 9 février 2019 – Elles vous ont peut-être déjà bousculé sur les trottoirs, ces trottinettes électriques en libre-service qui sont du dernier cri chez les happy few des grandes métropoles partout dans le monde.

Une enquête américaine, réalisée par la revue Consumer Reports a étudié l’accidentalité des usagers de ce mode de transport qui évoque plus Quick et Flupke qu’Easy Rider bien qu’il roule jusqu’à 25 km/h, ne soit pas fourni avec un casque et ne propose aucun type de protection.  

Consumer Reports a ainsi colligé 1 542 cas de traumatismes pris en charge aux urgences en contactant 110 hôpitaux dans 47 villes américaines où sont proposées des trottinettes électriques en libre-service.  Ces chiffres, qui ne représentent que la partie émergée de l’iceberg, n’incluent pas, par exemple,  quatre décès rapportés par la presse.

25 fois plus d'accident au km parcouru !

En outre, certains témoignages recueillis par cette revue de défense des consommateurs américains sont pour le moins alarmants. Le chef du service des urgences du Grady Memorial Hospital à Atlanta estime ainsi à 360 les blessés qu’il a eu à prendre en charge en un an dans sa seule unité !

Consumer Reports dévoile également les investigations récentes du service de la circulation de Portland qui évalue le taux d’accidents en trottinettes électriques à 2,5 par 10 000 miles parcourus, contre 0,1 pour 10 000 miles en voiture. 

Dans ce contexte le CDC a annoncé une étude exhaustive pour le printemps.

En France, les dernières données aux niveaux nationales, comptabilisaient, en 2017, 284 blessés et 5 tués à trottinette et à rollers  contre 231 blessés et 6 tués un an plus tôt, mais c’était avant l’engouement pour les trottinettes 2.0…

F.H.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions (1)

  • Oui, mais...

    Le 15 février 2019

    ...Les trottinettes n'émettent pas de particules fines, et ne polluent pas, alors que les voitures ! Donc, moins de morts par insuffisance respiratoire, par cancer, etc...Alors révisez vos chiffres…

    Dr Roger Farenc

Réagir à cet article