Combien d’enfants pour obtenir le poids d’une Mini Cooper ?

Birmingham, le samedi 4 janvier 2014 – Comparer des êtres vivants à des objets manufacturés pour donner une idée de leur taille et de leur poids est une tentation récurrente chez les journalistes. Ainsi, régulièrement, la petitesse des prématurés record est-elle comparée au poids d’une canette de Coca-Cola (en particulier du côté des médias anglo-saxons) ou d’un téléphone portable (version AFP). A une échelle tout à fait différente, le Daily Mail vient de proposer une variante détonante de cet exercice de style un peu particulier. Evoquant une enquête menée dans cinquante écoles de Birmingham destinée à évaluer le surpoids et l’obésité des bambins de cette ville, le Daily Mail remarque : « Dans un établissement, dix des enfants de six ans les plus gros atteignaient ensemble le même poids qu’une Mini Cooper ! ».

Des nourrissons hospitalisés pour obésité morbide

Au-delà de cette comparaison dont la pertinence n’est peut-être pas immédiatement perceptible, les chiffres et les faits rapportés sont effrayants. Il apparaît en effet que dans cette ville de 1,075 millions d’habitants, 11 777 enfants âgés de six ans souffrent d’obésité. Par ailleurs, plus de 40 % des bambins sont en surpoids. Cette étude, conduite par une association, ainsi que le Daily Mail, met par ailleurs l’accent sur quelques cas extrêmes : celui d’une petite fille de dix ans pesant plus de 140 kilos, avec un indice de masse corporelle de 70, tandis qu’au moins cinquante élèves affichent plus de 100 kilos ! Ces chiffres alarmants ne concernent pas la seule ville de Birmingham : l’obésité infantile est un fléau de santé publique dans l’ensemble du pays. Plus de 1 000 enfants ont dû être pris en charge par les hôpitaux du National Health Service en raison d’une obésité morbide au cours des trois dernières années : certains cas dramatiques concernent parfois des enfants de moins d’un an.

Léa Crébat

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article