Qui est la hors-la-loi des tiques ?

Atlanta, le samedi 1er juillet 2017 – Les dangers associés aux morsures de tiques ont été rappelés avec insistance ces derniers mois à la faveur de la médiatisation de formes chroniques de la maladie de Lyme. Si la réalité ou l'importance de ces dernières ne fait pas consensus, ces controverses ont au moins permis de rappeler que la rencontre avec une tique ne reste pas toujours bénigne. Une centaine d’américains ont pu le constater victimes de la morsure d’une tique dont le surnom rappelle une célèbre hors-la-loi américaine. Lone Star, ainsi baptisée en raison de la tâche en forme d'étoile qu’elle présente sur le dos, a été à l’origine d’allergies parfois très graves.

La morsure de cette tique (Amblyomma americanum) s’accompagne en effet de la diffusion d’alpha-gal (galactose-α-1,3-galactose) très présente dans la viande de mammifères. Or, la morsure de la tique va désigner cette molécule comme étant nuisible à l’organisme, conduisant à son rejet par le système immunitaire dès la première réintroduction ! C’est ainsi que de graves allergies à la viande ont été développées chez des victimes de Lone star : une centaine de cas ont été répertoriées l’année dernière, au prix de longues enquêtes cliniques. Dans certains cas, la morsure par la tique n’a cependant pas été retrouvée. Aujourd’hui, les autorités observent ces complications avec d’autant plus d’inquiétudes que Lone star poursuit sa conquête de l’Amérique ayant gagné le Minnesota, le New Hampshire, le Connecticut et Long Island.

Si Lone Star n’a pas encore traversé l’Atlantique, il existe en Europe des tiques dont les caractéristiques sont proches.

M.P.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article