Qui sera opéré le 20 décembre à l’hôpital Montsouris à Paris ?

Paris, le samedi 1er décembre 2012 – Le 4 novembre, le verdict tombe. Lycka est atteint d’une cardiopathie congénitale et nécessite une intervention chirurgicale d’urgence. Bien que dotée d’importants moyens, l’équipe ayant pris en charge le jeune Lycka, neuf mois, ne peut réaliser cette intervention trop complexe et nécessitant une technologie de pointe. Une telle opération n’a en effet jamais été pratiquée par les urgences vétérinaires de Maison Alfort. Car Lycka est un chien.

Une collecte qui a du chien

Les vétérinaires ont alors l’idée de présenter leur « patient » aux chirurgiens cardiaques de l’hôpital Montsouris. Ces derniers estiment l’intervention possible et acceptent même de la programmer pour le 20 décembre. Seul hic, si les praticiens sont prêts à opérer gratuitement, le coût technique est élevé atteignant 3 000 euros. Il s’agit d’une somme insurmontable pour le maître de Lycka, Christian Collin, célibataire en invalidité. Alertée, la SPA de Vaux-lePénil (Seine et Marne) où le chien a été recueilli par Christian Colin accepte de financer l’intervention à hauteur de 70 %. La solidarité a fait le reste : une page de collecte lancée sur Facebook par la SPA a soulevé une très importante vague de générosité. « Un monsieur nous a proposé 300 euros d’un coup » raconte par exemple Orianne Vatin de la SPA citée par Le Parisien. Ce mercredi, la somme avait été pratiquement totalement collectée et l’institution se montrait très confiante quant à la possibilité de recueillir l’argent manquant lors des journées portes ouvertes de ce week-end qui seront largement consacrées à l’histoire de Lycka.

IMM et IMM : ne pas confondre

L’histoire semblait cependant un peu trop belle pour être complètement vraie. Vendredi matin, coup de théâtre, les vétérinaires de Maison-Alfort rectifient l’information. Oui Lycka sera bien opéré à l’Institut Montsouris, mais non pas au sein de l’établissement qui accueille traditionnellement nos amis les hommes, mais dans les « laboratoires » de recherche de l’Institut Mutualiste Montsouris (IMM). L’IMM-Recherche peut-on lire sur sa page de présentation est entre autres un « centre de formation pour les chirurgiens, les médecins et les vétérinaires souhaitant se familiariser à de nouvelles techniques ». Lycka ne sera donc pas opéré par des chirurgiens prenant habituellement en charge des hommes… mais bien par des vétérinaires qui grâce à cette expérience pourront demain soigner d’autres chiens !

Une polémique bébête

Cette petite précision calmera peut-être la polémique qui avait accompagné la réussite de la collecte. Certains en effet ne portaient pas sur cette histoire un regard très enthousiaste. « J’aimerais croire que j’aurais autant de succès si j’avais besoin d’une prothèse pour un de mes malades. Beaucoup ont des vies de chien » commente avec un brun d’ironie le docteur Ménard qui exerce à Saint Denis cité par le parisien. « Avec 3 000 euros j’aurais de quoi soulager la souffrance de bien des gens qui renoncent à des soins parce qu’ils n’en ont pas les moyens ».
L’histoire il est vrai montre que certains sont capables de se donner un mal de chien pour sauver un animal. Faut-il croire pour autant (bêtement ?) que de ce simple fait ils ne pourraient (et ne voudraient) pas faire de même pour sauver un homme. 

A.H.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article