Ce qui compte ce n’est pas la taille du trou, mais l’idée qu’on s’en fait !

Paris, le samedi 21 avril 2012 - Viser juste ne serait pas uniquement affaire d’habileté mais également d’auto persuasion. Non pas seulement en se convainquant que nos performances sont les meilleures, mais également en se représentant l’objectif comme bien plus accessible qu’il ne l’est. Telle est la conclusion que l’on peut tirer d’une expérience réalisée par une équipe de chercheurs en sciences cognitives de l’université de Purdue (Etats-Unis), dont les résultats ont été publiés par la revue Psychological Science. Jessica K. Witt et son équipe ont trompé les sens de 36 joueurs de golf en leur proposant des trous à l’apparence plus grande qu’en réalité, grâce à des projections lumineuses. Résultat : pensant les trous plus larges, les golfeurs ont présenté des taux de réussite plus importants que lorsqu’ils visaient les trous sous leur véritable apparence. Les chances des sportifs seraient ainsi améliorées de 10 %. « Imaginer un objectif plus grand qu’il n’est conduit à une amélioration de la performance » conclue Jessica K. Witt.

Peut-être une leçon universelle ?

M.P.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article