Connais-toi toi-même

Paris, le samedi 9 mars 2014 – Elle n’a l’air de rien et elle est pourtant probablement la question la plus difficile à résoudre. Qui suis-je ? Quel est cet être dont je présente le visage aimable ou agacé aux autres ? Le mystère est entier et commence par ce qui paraît abriter notre conscience : le cerveau. Si l’on en savait un peu plus sur le siège de nos pensées, en saurait-on alors un peu plus sur nous-mêmes ? La réponse se trouve peut-être dans les très nombreuses expositions et conférences qui seront données partout en France à l’occasion de la Semaine du Cerveau qui se déroule du 10 au 16 mars. Aux interventions scientifiques se mêleront parfois des créations artistiques surprenantes comme dans la ville rose où la manifestation s’ouvrira par une conférence spectacle animée par deux chercheurs et la compagnie théâtrale les « Anachroniques » répondant à l’intitulé : « Est-ce que tu vois ce que je vois ? ».

A cœur ouvert

Certains estiment que l’on ne se connaît qu’en analysant les circonvolutions de notre cerveau, d’autres préfèrent croire que c’est le cœur qui guide ce que nous sommes. Si ce n’est pas sur ce terrain des sentiments que le docteur Michel Cymes nous entraînera mardi 11 mars sur France 2, son émission devrait permettre à plus d’un d’en savoir plus sur eux-mêmes et sur le fonctionnement de leur corps et plus exactement de leur cœur. Michel Cymes nous invite en effet à revivre la grande aventure de la greffe cardiaque en retraçant les premières expérimentations les plus folles et les plus courageuses jusqu’à s’intéresser aux bioprothèses du futur.

Chemin fermé

A travers ses émissions, Michel Cymes s’impose comme un véritable explorateur du corps humain. Explorateur, Theo le héros du film « Le Chemin », l’est également aussi, mais à ses dépens. S’il sillonne les campagnes méconnues du Brésil où il vit et exerce la médecine c’est qu’il est à la recherche de son fils adolescent qui vient de fuguer. Le film de Fernando Meirelles qui a reçu plusieurs prix oscille entre le road-movie haletant et le cheminement introspectif. Derrière la recherche désespérée de ce fils disparu, c’est en effet à la rencontre de lui-même que va Theo, qui grâce à son métier et à sa position confortable, pensait maîtriser son existence mais qui découvre avec cette épreuve la fragilité de sa vie et à quel point il ne sait pas qui il est.

Folie en demie teinte

Restons en Amérique du Sud avec Borgestein, le dernier roman qui vient d’être traduit en français de Sergio Bizzio. Là encore le héros, un psychiatre prénommé Enzo, est poussé à quitter le confort de la ville pour s’isoler à la montagne et échapper ainsi à un patient fou, qui l’a déjà agressé à deux reprises (le nommé Borgestein). Le cadre apparaît idyllique, mais bientôt il va être perturbé par le bruit de la cascade (qui pousse le psychiatre à déposer chaque jour des pierres dans le bassin), des personnages extravagants, une histoire d’amour loufoque. Ici encore loin de sa vie ordinaire, débarrassé de sa posture de psychiatre, Enzo part à la découverte de lui-même. Une exploration souvent décapante de drôlerie (mais pas toujours).

 

Manifestation : La semaine du cerveau, du 10 au 16 mars, partout en France : http://www.semaineducerveau.fr/2014/

Télévision : « Au cœur de l’homme », France 2, mardi 11 mars, 20h40

Cinéma : « Le Chemin », de Fernando Meirelles, sortie le 5 mars, 1h30

Roman : « Borgestein », Sergio Bizzio, Christian Bourgeois éditeur, 184 pages, 12€

Aurélie Haroche

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article