Exceptionnels

Paris, le samedi 26 octobre - La différence, ce qui parfois peut nous placer à la marge, en une lisière où les regards de nos pairs prennent soudainement une couleur autre, peut s'appréhender de multiples façons. On peut la penser comme une soustraction, une négation, un empêchement. On peut aussi la voir comme une manifestation du sublime. Nos héros du jour portent ces stigmates indifféremment, souffrance et excellence. Gabrielle, le personnage principal du film éponyme de Louise Archambault, présente un handicap intellectuel qui n'altère en rien son charme ensorcelant et son don pour la musique. La jeune fille aimerait également être douée d'un talent d'amoureuse lorsqu'elle rencontre Martin, un jeune homme « comme elle ». Le suspens sentimental de ce joli film prend pour décor une chorale, « Les Muses » qui espère la venue de Robert Charlebois (nous sommes au Québec...) dont elle interprète les plus grands tubes. Le tout est un film enthousiasmant porté par des acteurs eux aussi exceptionnels et notamment l'interprète de Gabrielle, elle-même atteinte d'un handicap intellectuel.

Accidents de la route

Il n'est pas que dans les films que l'on rencontre des êtres tels que Gabrielle, notre monde en est peuplé et notre histoire aussi. L'exposition consacrée à Frida Kahlo et Diego Rivera au Musée de l'Orangerie à Paris nous le rappelle. A travers la série de tableaux des deux peintres mexicains, on redécouvre la vie tourmentée des deux amants et notamment celle de Frida Kahlo. D'autoportrait en autoportrait, on éprouve la douleur de la petite fille atteinte de poliomyélite, de la jeune étudiante qui se promettait à la médecine et dont l’avenir fut brutalement redessiné par un accident d'autobus, de la femme qui multiplia les fausses couches, les interventions et les infections séquelles éternelles de ce drame qui lui fit découvrir la peinture.

Des exploits qui déroutent

Le destin exceptionnel de Frida Kahlo, à l’instar de celui rêvé de Gabrielle, vont au-delà du simple dépassement du handicap. Il rappelle combien le corps peut parfois revêtir des « pouvoirs extraordinaires » pour reprendre le titre un peu flambant de l’émission proposée ponctuellement sur France 2 par le docteur cathodique Michel Cymès et la très photogénique Adriana Karembeu. Dans leur prochain volet, diffusé le mardi 29 octobre, ils nous proposeront d’aller à la rencontre de plusieurs héros ayant frôlé l’exception, tels Félix Baumgartner dont la chute libre depuis la stratosphère est restée dans toutes les mémoires ou Mary Gabeira qui affronte les vagues les plus hautes du monde ou encore Emmanuelle Périé qui en dépit de son mal de mer quasi pathologique est navigatrice et plongeuse !

La médecine sur la bonne route

Aller à la rencontre de ces hommes et femmes aux capacités souvent hors du commun permettra une nouvelle fois à Michel Cymès et Adriana Karembeu d’évoquer de façon ludique le fonctionnement du corps humain, de revenir par exemple sur son hydratation, le fonctionnement de son horloge interne ou encore sa résistance à la chaleur. Certains de ces secrets ont été percés à jour il y a plus de 150 ans, grâce à des pionniers de la médecine moderne dont Claude Bernard. Le jeune natif de Saint Julien dont on fête cette année le bicentenaire, connut, au regard de ses débuts difficiles, un destin plus qu’exceptionnel. L’exposition ouverte le 8 octobre par l’université Lyon 1 sur le site de Villeurbanne La Doua permet d’approcher certains des moments les plus extraordinaires et importants de sa carrière.

Aurélie Haroche

Références
Film : « Gabrielle » de Louise Archambault, sortie le 16 octobre, 1h44.
Expositions : « Frida Kalho, Diego Rivera, l'art en fusion », Musée de l'Orangerie, Jardin des Tuileries, 75001, Paris. Depuis le 9 octobre et jusqu'au 13 janvier.
« Aujourd'hui Claude Bernard ? », Bibliothèque de l’IUT Lyon 1, site de Villeurbanne La Doua, 1 rue de la Technologie 69100 Villeurbanne, depuis le 8 octobre jusqu'au 23 novembre
Télévision : « Les pouvoirs extraordinaires du corps humain », France 2, mardi 29 octobre à 20h45.
Illustration : Frida Kahlo, Henry Ford Hospital (1932)

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article