Bilan 2008 de la lutte contre le tabac

Le tabac est aujourd’hui dans le monde la cause de mortalité la plus évitable. Cette année, le tabac tuera plus de 5 millions de personnes - plus que la tuberculose, le VIH/sida et la malaria combinés. De nos jours, la moitié des fumeurs, soit environ 650 millions, mourront éventuellement de leur tabagisme. La consommation de tabac est un facteur de risque pour six des huit causes majeures de mortalité dans le monde (figure). A moins de prendre d’urgence des mesures, plus d’un milliard de personnes pourraient être victimes du tabac au cours de ce siècle. L’usage du tabac cause également des préjudices économiques aux familles et aux pays : perte de salaire, diminution de la productivité et augmentation du coût des soins médicaux. La Convention-cadre de l’OMS : l’un des traités de l’ONU les plus universellement adoptés La Convention-cadre de l’OMS pour la lutte anti-tabac (Cclat) a été élaborée en réponse à la globalisation de l’épidémie tabagique et est entrée en vigueur le 27 février 2005. Ce traité vise à servir de plateforme à l’engagement, la coopération et l’action multilatérale pour contrer la montée et la propagation de la consommation de tabac. La Cclat est devenue l’un des traités les plus rapidement adoptés dans l’histoire des Nations-unies, avec un total de 154 Parties en avril 2008. Avec la Cclat, c’est la première fois que l’OMS utilise son autorité constitutionnelle en santé publique mondiale pour se doter d’un outil juridique visant à améliorer la santé publique, créant ainsi un processus unique de négociation. Au niveau mondial, ce processus a été et continue d’être une occasion sans précédent d’attirer l’attention sur la lutte anti-tabac, et d’éduquer et informer les dirigeants politiques sur les conséquences du tabac sur la santé et l’économie. Au niveau des pays, le développement du traité a permis d’élargir le dialogue et la coopération entre les différents ministères des gouvernements. Par des négociations

Voir : http://www.invs.sante.fr/beh/2008/21_22/beh_21_22_2008.pdf

Copyright

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article