Cancer : le rôle clé du médecin traitant

Dès 2007, l’Institut National du Cancer et la Haute Autorité de Santé se sont engagés pour améliorer la qualité et la sécurité des soins des patients atteints de cancer. La signature d’un accord-cadre a précisé les modalités de la collaboration entre les deux institutions, et d’importants projets sont menés depuis : la réalisation de guides ALD (affections de longue durée) pour les médecins traitants et pour les patients, l’élaboration des référentiels de bon usage des produits de santé hors GHS, l’évaluation des pratiques professionnelles ou bien encore l’évaluation des stratégies de dépistage. Le Plan cancer 2009-2013 a confirmé le besoin de renforcer le rôle du médecin traitant auprès des patients atteints de cancer. Ce thème est ainsi devenu l’un des trois thèmes transversaux du Plan. Le renforcement de ses interventions auprès du médecin traitant est également l’une des actions poursuivies par la HAS dans le cadre de la mise en oeuvre de son projet stratégique. Un travail de rapprochement important a été entrepris à cet effet avec le collège de la médecine générale. Dans ce contexte, l’INCa et la HAS ont décidé de renforcer leur collaboration dans ce domaine pour proposer aux médecins des outils d’accompagnement dans cette prise en charge Cette synergie s’inscrit pleinement dans

Voir : http://www.has-sante.fr/portail/upload/docs/application/pdf/2010-09/dp_has_inca_29_09_2010_vdef__2010-09-29_10-31-28_274.pdf

Copyright

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article