Cannabis : les inquiétudes de l'Académie de médecine

L’Académie nationale de médecine a attiré dès 1995 l’attention sur les risques sanitaires et sociaux que peut entraîner la consommation de cannabis [1]. Elle a émis par la suite plusieurs communiqués exprimant son inquiétude face à la banalisation croissante de cette consommation [2-7], banalisation favorisée par une comparaison, source de confusion, avec les effets de l’alcool et du tabac [8]. Plusieurs ouvrages récents ont, de leur côté, décrit l’ensemble des conséquences délétères que le cannabis est à même d’induire, particulièrement en cas d’usage régulier ou intensif [9-12]. Ces diverses actions n’ont cependant pas limité la diffusion de la consommation de cannabis en France [12, 13], qui suscite, par son ampleur et sa gravité, de nouvelles et très vives inquiétudes. Cette toxicomanie concerne en effet un million deux cent mille Français qui sont devenus des usagers réguliers (plus de neuf fois par mois), tandis que cinq cent mille d’entre eux sont des consommateurs quotidiens, et souvent plusieurs fois par jour [12]. Parmi les 27 Etats membres de l’Union Européenne, la France se situe en tête en ce qui concerne la consommation de cannabis [14]. Le développement de cette toxicomanie s’explique en partie par le fait que l’on trouve aisément sur l’Internet de nombreux sites commerciaux qui exercent une propagande scandaleuse en proposant des semences de cannabis, des conseils de culture avec

Voir : http://www.academie-medecine.fr/UserFiles/File/ATUALITES/nordmann_communiq_18mars_2008.doc

Copyright

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article