Chic, un modèle animal pour le chick!

Des chercheurs de l'Institut Pasteur et de l'Inserm ont développé le premier modèle murin de l'infection au virus Chikungunya, capable de mimer les formes bénignes et les formes graves de la maladie. Ils ont ainsi déterminé quels tissus et cellules étaient touchés par le virus dans chacun de ces deux cas. Le développement d'un tel modèle animal constitue une avancée majeure, non seulement au plan physiopathologique, mais aussi parce qu'il permettra de tester de futurs vaccins et traitements contre la maladie

Voir : http://www.inserm.fr/fr/presse/communiques/pasteur_inserm_150208.html

Copyright

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article