Comme une image

Valérie Létard, secrétaire d’Etat à la solidarité, a chargé Michèle Reiser, en mars 2008, de constituer une commission de réflexion sur l’image des femmes dans les médias. L’idée était d’associer à la politique de promotion de l’égalité entre les femmes et les hommes un travail sur les représentations. Conscients d’un décalage inacceptable entre les stéréotypes qui continuent à s’appliquer à l’image des femmes et la pluralité de leurs rôles familial et social, de leurs activités et de leurs aspirations, notre questionnement était de savoir pourquoi et comment l’image des femmes véhiculée par les médias ne correspondait pas à leur place véritable dans la société. Car le sentiment était fort que ces images stéréotypées qui s’ancrent dans l’inconscient collectif contribuent à figer la place des hommes et des femmes dans la société, à freiner cet élan vital pour la constitution des identités de chacun comme de sa vision du monde. Les représentations symboliques stéréotypées, qui s’inscrivent dans nos têtes par le biais des médias, constituent bien, après le droit, la morale et la politique, la dernière frontière de l’inégalité. L’amplitude du sujet explique la composition même de cette commission : femmes et hommes, professionnels de la publicité, de la radio, de la télévision, de la presse, d’Internet, du cinéma, experts venus de l’Education nationale, du monde du droit, de la santé, du milieu associatif, dont la diversité des expériences et des parcours engageait à un élargissement du champ d’investigation. La Commission s’est assigné un objectif d’opérationnalité : il n’était pas question de viser l’exhaustivité dans le relevé d’innovations, d’archaïsmes ou de dérapages ni de théoriser sur les mobiles d’un tel immobilisme mâtiné d’avancées notoires mais de jouer à trois niveaux : reconnaître ces avancées pour en faire le socle d’un nouvel élan, débusquer les stéréotypes à l’oeuvre, c'est-à-dire rendre visible l’invisible en l’objectivant pour mieux le rendre sensible à tous, professionnels et utilisateurs des médias, enfin faire bouger les lignes en déstabilisant et en ringardisant ces pratiques d’une pensée unique dans la représentation symbolique des femmes. Défricheur des progrès accomplis, débusqueur d’archaïsmes et pourvoyeur

Voir : http://www.travail-solidarite.gouv.fr/IMG/pdf/RAPPORT_IMAGE_DES_FEMMES_VF.pdf

Copyright

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article