Découverte cruciale pour le traitement de l'asthme

Une première cible thérapeutique pour l’asthme Alors qu’il n’existe aucun traitement du remodelage bronchique dans l’asthme, des chercheurs de l’Unité Inserm « Physiopathologie de la réactivité bronchique et vasculaire », de l’Université Bordeaux 2 et du CHU de Bordeaux viennent de découvrir le rôle crucial des mitochondries dans le remodelage des voies aériennes associé à l’asthme. Les chercheurs dirigés par Patrick Berger viennent en effet de démontrer qu’au cours de l’asthme se produit une augmentation de la masse mitochondriale qui entraîne successivement un excès de prolifération des cellules musculaires lisses bronchiques, permettant alors le remodelage des voies aériennes. L’efficacité clinique de cette nouvelle cible thérapeutique sera testée prochainement. Ces travaux sont publiés dans The Journal of Experimental Medicine. L’asthme et les broncho-pneumopathies chroniques obstructives (BPCO) sont deux affections inflammatoires chroniques des voies aériennes aboutissant à une obstruction bronchique chronique et une insuffisance respiratoire. On estime qu’environ 100 à 150 millions de personnes dans le monde souffrent d’asthme, avec des incidences variables selon les pays. La BPCO touche quant à elle entre 4 et 10% de la population française, dont une grande majorité de fumeurs. Au moins 2 millions de personnes de plus de 45 ans en seraient atteintes en France. Ces deux affections se caractérisent par des modifications différentes des voies aériennes. Cependant, BPCO et asthme se manifestent tous deux par une augmentation de la masse du muscle lisse bronchique qui aggrave l’obstruction des voies aériennes et semble être responsable d’un plus mauvais pronostic. Les mécanismes en cause dans ce remodelage du muscle bronchique n’étant pas connus, il n’existe pas à l’heure actuelle de traitement

Voir : http://www.inserm.fr/fr/presse/CP_scientifiques/2008/att00005587/berger_asthme_140108.pdf

Copyright

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article