Des souris d'un genre X

À quelques exceptions près, le chromosome Y détermine le sexe chez les mammifères. La souris naine africaine M. minutoides échappe à cette « règle ». Chez cette espèce proche de la souris domestique, c'est le chromosome X qui déciderait du sexe. Une équipe pilotée par Frédéric Veyrunes, chercheur CNRS à l'Institut des sciences de l'évolution de Montpellier (1), en collaboration notamment avec des biologistes de l'Institut de génomique fonctionnelle de Lyon (2) et de l'IRD, viennent d'identifier ce cas de déterminisme sexuel inattendu. Les chercheurs ont mis en évidence un réarrangement chromosomique particulier sur un chromosome X de la souris. Ces travaux devraient permettre de mieux comprendre comment fonctionne le déterminisme sexuel classique des mammifères. Ils sont publiés dans l'édition papier du 7 avril 2010 de la revue Proceedings of the Royal Society B (édition disponible dès aujourd'hui sur le site de la revue). Pour la grande majorité des mammifères (3), le déterminisme sexuel suit une règle simple : un équipement chromosomique XX définit une femelle tandis qu'un équipement XY donne un mâle. Mais la situation peut s'écarter de ce principe. On parle alors d'anomalies chromosomiques qui engendrent très généralement une stérilité. Sur le chromosome Y, le sexe est déterminé par la présence ou non d'un seul gène appelé Sry. Localisé en 1990, ce dernier initie le développement du sexe mâle. Sans ce gène, les gonades deviennent ovaires. Toutefois, quelques espèces de mammifères n'obéissent pas à cette règle. Jusqu'à présent,

Voir : http://www2.cnrs.fr/presse/communique/1802.htm

Copyright

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article