Dysfonctionnements en série à l'HEGP

La mission fait suite au suicide de Monsieur Jean-Louis Mégnien, professeur de médecine à l’université Paris-Descartes et praticien hospitalier au sein du pôle Cœur-Vaisseaux-Reins-Métabolisme (CVRM), sur son lieu de travail, l’Hôpital Européen Georges Pompidou (HEGP) de l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP), le 17 décembre 2015. S’ajoutant à l’enquête de police en cours et à celle de la commission chargée de l’analyse des suicides survenant au sein de l’AP-HP, cette mission est destinée à « élargir la réflexion à une analyse du contexte et des dysfonctionnements plus larges dont ce drame, et les réactions qu’il suscite, peuvent être le révélateur », « procéder à une analyse

Voir : http://www.aphp.fr/node/3919

Copyright

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article