Evaluation de l'assistance circulatoire mécanique

En 2007, la Commission d’évaluation des produits et prestations (CEPP) a reçu des demandes d’inscription sur la Liste des produits et prestations remboursables (LPPR) pour 4 dispositifs d’assistance circulatoire mécanique (DACM). Les actes n’étant pas inscrits à la Classification commune des actes médicaux (CCAM) pris en charge, une autosaisine de la Haute Autorité de Santé (HAS) a eu lieu pour que soient évalués dans le même temps les actes et les dispositifs. CHAMP DE L’ÉVALUATION Cette évaluation concerne l'assistance circulatoire mécanique (ACM) y compris par le coeur artificiel. Les DACM dits « légers » ne sont pas évalués. Tous les actes correspondant sont évalués. En revanche, seuls les dispositifs ayant fait l’objet d’une demande de prise en charge par l’Assurance maladie au 31/07/2007 ont fait l’objet d’une évaluation spécifique. Il s’agit des THORATEC PVAD et IVAD, et HEARTMATE XVE et II. Une mise à jour est prévue afin de prendre en compte les éventuelles nouvelles demandes. CONTEXTE L’ACM est utilisée dans le traitement de l’insuffisance cardiaque dans des situations aiguës de décompensation (myocardite fulminante, choc cardiogénique, etc.) ou au stade terminal de cette maladie. En plus des mesures hygiéno-diététiques, les thérapeutiques disponibles sont les médicaments, les techniques chirurgicales pour les étiologies curables, les traitements électriques (stimulation biventri

Voir : http://www.has-sante.fr/portail/upload/docs/application/pdf/synthese_assistance_ventriculaire.pdf

Copyright

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article