Evaluation des prothèses dentaires céramiques

Il y a encore vingt ans en chirurgie dentaire, les métaux étaient les matériaux prothétiques de référence, et seules les couronnes dentaires métalliques et céramométalliques étaient réalisées. Ces dernières années, les évolutions technologiques concernant les matériaux céramiques, la demande esthétique accrue de la part des patients, la sensibilisation à la notion de biocompatibilité, ont conduit à développer des matériaux céramiques plus résistants et plus aptes à simuler l’aspect naturel des dents. Désormais, il devient possible de remplacer, dans certains cas, les traditionnelles restaurations céramométalliques par des restaurations céramocéramiques. La CNAMTS a sollicité l’avis de la HAS sur l’intérêt médico-économique des prothèses dentaires à infrastructure céramique, en vue de l’évolution de la prise en charge et de la nomenclature. Ce rapport d’évaluation technologique se propose donc d’éclairer les pouvoirs publics sur l’état des connaissances scientifiques actuelles en termes d’efficacité, de sécurité et d’indications de ces systèmes céramocéramiques, mais également, de préciser les perspectives quant aux performances mécaniques de demain de ces matériaux. II. METHODE La méthode, utilisée pour ce rapport d’évaluation technologique, s’est appuyée sur l’analyse critique des données de la littérature scientifique et sur la position de 10 experts de la technologie, professionnels proposés après consultation d’organisations professionnelles et réunis dans un groupe de travail. L’analyse critique de la littérature a été réalisée à partir d’une recherche documentaire en langue française et anglaise, effectuée par interrogation systématique des bases de données bibliographiques médicales et scientifiques (période de recherche : 2000 – juin 2007). Les études in vitro, posant les bases fondamentales pour appréhender les propriétés biomécaniques des céramiques n’ont pas été retenues. Seules les études in vivo évaluant les performances cliniques des couronnes céramiques ont fait l’objet d’une analyse selon les principes de la lecture critique de la littérature. Ainsi, 2 méta-analyses, 2 revues de la littérature, 2 études contrôlées non randomisées, 24 études prospectives, 8 études rétrospectives, 3 séries de cas ont été retenues et analysées. Les résultats de l’analyse critique de la littérature ont été ensuite discutés par

Voir : http://www.has-sante.fr/portail/upload/docs/application/pdf/rap_protheses_dentaires_vf2.pdf

Copyright

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article