Faire rimer Sida et bonnes nouvelles

L’ONUSIDA annonce une contraction de 52 % des nouvelles infections à VIH chez les enfants et une réduction combinée de 33 % chez les adultes et les enfants depuis 2001 Le monde se rapproche de l’objectif 6 des objectifs du Millénaire pour le développement : l’épidémie de sida a été stoppée et son cours s’est inversé – la course est engagée en direction de l’accès universel au traitement contre le VIH. GENÈVE, 23 septembre 2013 – Alors que les dirigeants mondiaux s’apprêtent à se réunir à l’occasion de l’Assemblée générale des Nations Unies pour examiner les progrès réalisés en direction des objectifs du Millénaire pour le développement, un nouveau rapport du Programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida (ONUSIDA) révèle une accélération considérable en direction de la réalisation des objectifs mondiaux de lutte contre le VIH fixés pour 2015. Pour 2012, on estime à 2,3 millions le nombre de nouvelles infections à VIH chez les adultes et les enfants, soit 33 % de moins qu’en 2001. Chez les enfants, les nouvelles infections ont été réduites de 260 000, soit 52 % de moins qu’en 2001. Les décès liés au sida ont aussi diminué de 30 % depuis leur pic de 2005 grâce à un élargissement de l’accès au traitement antirétroviral. À la fin 2012, quelque 9,7 millions de personnes des pays à revenu faible ou intermédiaire avaient accès au traitement antirétroviral, soit une augmentation de près de 20 % en une seule année. En 2011, les États membres de l’ONU ont approuvé l’objectif pour 2015 de fournir un traitement contre le VIH à 15 millions de personnes. Cependant, alors que les pays élargissent et intensifient leur couverture du traitement et que de nouvelles

Voir : http://www.unaids.org/fr/resources/presscentre/pressreleaseandstatementarchive/2013/september/20130923prunga/

Copyright

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article