IEC ou sartans : that is the question!

Cinq classes d’antihypertenseurs sont recommandées par la HAS dans l’HTA essentielle non compliquée1 : les diurétiques thiazidiques*, les bêtabloquants, les inhibiteurs calciques et deux classes d’inhibiteurs du système rénine-angiotensine (SRA) : les inhibiteurs de l’enzyme de conversion (IEC) et les antagonistes des récepteurs de l’angiotensine II (ARA II ou sartans)**. L’objet de ce document est d’éclairer le choix du praticien entre IEC et sartans lorsque la prescription d’un inhibiteur du SRA est justifiée. Les IEC et les sartans ont une efficacité similaire dans l’hypertension artérielle. Leurs effets indésirables sont comparables, en dehors d’une toux sèche, plus fréquente sous IEC mais cédant à l’arrêt du traitement. Les sartans étant plus coûteux que la plupart des IEC, il est recommandé2

Voir : http://www.has-sante.fr/portail/upload/docs/application/pdf/2008-10/fiche_iec_sartans_011008.pdf

Copyright

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article