L'Académie de médecine favorable à l'autoconservation des ovocytes sans raison médicale

La conservation des ovocytes s’effectue par vitrifi cation, en France depuis 2011, et seules y sont autorisées les conservations destinées à la préserv ation de la fertilité, donc les indications médical es. Cette technique s’adresse surtout aux femmes attein tes de pathologies malignes, dont un traitement gnonadotoxique, par chimiothérapie ou radiothérapie risque de dégrader la fonction ovarienne. Elle concerne pareillement les femmes menacées d’insuffi sance ovarienne prématurée.À ces indications se sont ajoutées depuis quelques années des demandes d ites « non médicales », en fait de palliation de l’infertilité liée à l’avancée en âge. Sans perspec tive prévisible de grossesse, surtout faute de stab ilité de couple, des femmes sensibles à la baisse de la f ertilité avec l’âge, souhaitent faire prélever et conserver leurs ovocytes afin d’y avoir éventuellem ent recours plus tard, par FIV, si elles éprouvaien t alors des difficultés à concevoir. Les chances de g rossesse dépendent essentiellement de l’âge auquel les ovocytes ont été recueillis, au mieux avant 35 ans.

Voir : http://www.academie-medecine.fr/wp-content/uploads/2017/06/La-conservation-des-ovocytes-version-15-juin-2017.pdf

Copyright

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article