La génomique : un atout contre le cancer!

L'Institut National du Cancer a organisé le 6 février 2008, dans le cadre de la 19ème édition de l'ICACT, un symposium sur l'« apport des technologies de génomique à la prise en charge des patients atteints de cancer », modéré par le Professeur Fabien Calvo, Directeur de la Recherche à l'INCa. Les quatre communications du symposium ont permis de réaliser la place croissante de la génomique en cancérologie, tant dans le domaine diagnostic que thérapeutique. Dans son exposé consacré aux « nouvelles approches génomiques des tumeurs du sein héréditaires », le Dr Marc-Henri Stern (Institut Curie, Paris) a montré l'intérêt des nouvelles techniques de « deep sequencing » qui vont permettre d'étendre les indications de la recherche de mutations BRCA1 et BRCA2, mais surtout d'explorer d'autres altérations qui peuvent être fréquentes en population. Télécharger la présentation du Dr Marc-Henri Stern Le Pr François Bertucci (Institut Paoli-Calmettes, Marseille) a évoqué l'« apport de la génomique dans le traitement du cancer du sein sporadique ». Ces technologies permettent de mieux cerner l'hétérogénéité des tumeurs, d'identifier de nouvelles classifications des cancers du sein. Des signatures moléculaires permettent d'orienter beaucoup plus finement le choix du traitement de chimiothérapie. Télécharger la présentation du Pr François Bertucci Le Pr Jean-Michel Coindre (Institut Bergonié de Bordeaux) a développé l'apport de ces technologies dans la prise en charge des patients atteints d'un sarcome. Tumeurs rares (2 à 4 000 par an en France), les sarcomes sont de diagnostic difficile et bénéficient de traitements de plus en plus ciblés. La génomique permet, là aussi, d'affiner les classifications et représente une aide au diagnostic et à la décision thérapeutique. Télécharger la présentation du Pr Jean-Michel Coindre Enfin, la communication du Pr Pierre Laurent-Puig (HEGP, Paris) a porté sur la « pharmacogénomique des tumeurs solides », en prenant l'exemple du cancer colorectal métastatique. Le test génomique prédictif de la réponse ou de la non réponse à un traitement (cetuximab) est un élément constitutif de l'autorisation de mise sur le marché de cette thérapeutique. Télécharger la présentation du Pr Pierre Laurent-Puig

Voir : https://www.e-cancer.fr/v1/mambots/editors/fckeditor/editor/index.php?option%3Dcom_redaction%26Itemid%3D340%26task%3Dvoiritemfo%26id%3D1894%26bakhistory%3D1

Copyright

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article