La pollution chimique est-elle un gros problème?

Les maladies non transmissibles sont responsables de la mort de 36 millions de personnes en 2008, soit 60% des décès dans le monde (contre 40 % pour les maladies infectieuses), dont 80% dans les pays à revenu faible ou intermédiaire. La proportion relative sera à l’échéance de 2015 selon l’OMS de 70 %/30 %. Cette situation a conduit l’Organisation Mondiale de la Santé à organiser à l’occasion de l’Assemblée Générale de l’ONU, les 19 et 20 septembre 2011, une conférence de haut niveau pour faire face à ce qui est qualifié par elle d’épidémie mondiale. Les Etats membres ont adopté à cette occasion une déclaration visant à mettre en oeuvre des politiques de prévention et de traitement de ce type de maladies et reconnu « que ces maladies constituent l’un des principaux défis pour le développement au 21ème siècle ». Dans un document préparatoire de cette conférence, Margaret Chan, directrice générale de l’OMS, considérait que « pour certains pays, il n’est pas exagéré de décrire la situation comme une catastrophe pour la santé, pour la société et surtout pour les économies nationales… (qui) peut submerger même les nations les plus riches si les causes profondes de l'épidémie, qui sont principalement liées aux modes

Voir : http://reseau-environnement-sante.fr/wp-content/uploads/2012/03/Rapport_ECOD_VF1.pdf

Copyright

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article