Lancer des SOS

La canicule de l’été 2003 a montré l’inefficacité et l’incapacité des systèmes de surveillance existants pour détecter et évaluer rapidement un tel phénomène et son impact sur la population. Le ministère chargé de la Santé et l’InVS ont alors décidé de mettre en place un système de surveillance à la fois non spécifique et réactif, avec une remontée des données en temps réel, simple et sans surcharge de travail pour les professionnels de santé. Méthodes Le système de surveillance syndromique SurSaUD® (système français de surveillance sanitaire des urgences et des décès) a ainsi été créé en 2004 et développé afin de détecter de nouvelles menaces pour la santé publique d’origines aussi diverses que des phénomènes environnementaux (canicule, tempête…), des pathologies infectieuses émergentes… mais également pour mesurer l’impact d‘évènements connus sur la santé de la population, telles que les pathologies saisonnières. Un autre objectif très important était de développer une coopération avec les intervenants de l’urgence. Trois sources d’information pertinentes ont été identifiées et retenues pour constituer le système SurSaUD® : les services des urgences hospitalières, les associations d’urgentistes de ville SOS Médecins et la mortalité à travers les données d’état civil. Le partenariat avec SOS Médecins a été signé en

Voir : http://www.invs.sante.fr/content/download/16782/104527/version/1/file/plaquette_Actes_colloque_sos_medecins.pdf

Copyright

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article