Le secret des rétrovirus à l'origine de cancers révélé

Les rétrovirus oncogéniques constituent une famille particulière de virus à l'origine de certains cancers. Thierry Heidmann et ses collègues, du laboratoire CNRS – Institut Gustave Roussy – Université Paris-Sud 11 « Rétrovirus endogènes et éléments rétroïdes des eucaryotes supérieurs » ont travaillé sur ces virus. Ils ont identifié un « facteur de virulence » qui inhibe la réponse immunitaire de l'hôte et qui permet au virus de se propager dans l'organisme. Ce facteur est une séquence d'acides aminés, située dans la protéine d'enveloppe du virus. Les chercheurs ont également montré qu'une fois mutée pour perdre sa capacité immunosuppressive, la protéine d'enveloppe pourrait servir de base à la mise au point de vaccins. Ces travaux sont à paraître dans les Proceedings of the National Academy of Sciences USA (parution en ligne cette semaine). Les rétrovirus sont des virus dont le génome est constitué d'ARN. Ils ont la particularité de posséder une enzyme qui permet de synthétiser, à partir de cet ARN viral, une molécule d'ADN capable de s'intégrer dans l'ADN de la cellule hôte. Ils utilisent ensuite la machinerie cellulaire pour se répliquer. Le VIH notamment est un rétrovirus. Les rétrovirus oncogéniques sont des virus qui sont à l'origine de cancers. On connaît de nombreux rétrovirus oncogéniques associés à des pathologies

Voir : http://www2.cnrs.fr/presse/communique/1787.htm

Copyright

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article