Les lacunes européennes en matière d'environnement

Selon un nouveau rapport de l’Agence européenne pour l’environnement (AEE), publié aujourd’hui, la politique environnementale dans la région paneuropéenne est entravée par des lacunes en matière d’information et de mise en œuvre. Themes Specific regions Environmental reporting Ce rapport, intitulé «L’environnement en Europe — quatrième évaluation», a été présenté à Belgrade, en Serbie, dans le cadre de la séance inaugurale de la sixième conférence ministérielle du processus «Un environnement pour l’Europe», organisée sous les auspices de la commission économique des Nations unies pour l’Europe (CEE-ONU). Dernière évaluation en date d’une série consacrée à l’environnement paneuropéen publiée par l’AEE depuis 15 ans, ce rapport dresse le bilan des progrès réalisés en matière d'environnement dans 53 pays dont la population totale dépasse 870 millions de personnes. La région comprend l’Europe de l’Est, le Caucase et l’Asie centrale, l’Europe du Sud-Est, ainsi que l’Europe occidentale et centrale. Les auteurs du rapport prônent essentiellement une meilleure mise en œuvre des politiques existantes et la définition d’objectifs clairs et réalistes. Cependant, la mise en œuvre à très brève échéance d'un système partagé d’information environnementale est plus qu’indispensable afin de remédier au manque actuel d’informations environnementales fiables, accessibles et comparables pour toute la région. «Nous devons renforcer la volonté d’agir sur les problématiques environnementales dans la région paneuropéenne. Pour ce faire, il importe que nous comprenions mieux les problèmes qui se posent, leur nature et leur répartition parmi les différentes sociétés et générations. "Les analyses, les évaluations, la communication et l’éducation contribueront à combler ce déficit d’information et constitueront un soutien substantiel pour les personnes appelées à agir dans ce domaine» a déclaré Mme Jacqueline McGlade, directrice exécutive de l’EEA. Selon le rapport, l'essentiel de la pression environnementale dans la région résulte d'activités économiques telles que l’agriculture, le tourisme, les transports et l’énergie. Les habitudes de consommation et les modèles de production actuels exercent également une pression constante sur les ressources naturelles, et la qualité de notre environnement s'en trouve compromise. Les conséquences de cette situation sont multiples: la qualité de l’eau, de l’air et du sol varie fortement au sein de la région paneuropéenne. Plus de 100 millions de personnes n’ont accès ni à de l’eau potable, ni à des installations sanitaires de qualité. Le rapport informe que dans de nombreux pays de l’Europe de l’Est, du Caucase, d’Asie centrale et d’Europe du Sud-Est, la qualité de l’approvisionnement en eau et des installations sanitaires s’est détériorée ces 15 dernières années, les populations rurales étant les plus affectées.

Voir : http://www.eea.europa.eu/pan-european/news-and-press-releases/les-ministres-doivent-unir-leurs-efforts-en-vue-de-promouvoir-un-environnement-sain-dans-la-region-paneuropeenne

Copyright

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article